×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Reprise poussive du commerce mondial

Par L'Economiste | Edition N°:4720 Le 02/03/2016 | Partager
De 3,3% en 2015 à 4% en 2016, selon l’OMC
Tensions géopolitiques, politiques monétaires divergentes… les risques
L’Allemagne et l’Italie, deux champions touchés à l’export

Le ralentissement de la croissance du commerce mondial s’explique entre autres par le freinage de la croissance ou encore le recul des importations de la Chine avec la faiblesse de l’activité industrielle
 

Supprimer les mesures protectionnistes, améliorer l’accès aux marchés, éviter les politiques qui faussent la concurrence et s’efforcer de convenir de réformes des règles commerciales … Ce sont là les quelques mesures que les gouvernements peuvent adopter pour stimuler le commerce, selon le directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo. Le volume du commerce mondial de marchandises ne devrait augmenter que légèrement: 3,3% en 2015 et 4% en 2016, contre 2,8% en 2014. Il faut s’attendre à ce que le commerce poursuive sa lente reprise mais il existe de nombreux risques de dégradation par rapport aux prévisions. Parmi eux les tensions géopolitiques, les politiques monétaires divergentes, les fluctuations des taux de change et le ralentissement des économies émergentes. Sans oublier l’impact de la baisse des cours du pétrole! Un communiqué de l’OCDE publié le 1er mars, indique que les exportations du G20 ont reculé de 11,3%, tandis que les importations ont diminué de 13%, pour l’année 2015. La baisse des importations et des exportations est visible dans toutes les économies du G20. L’Arabie Saoudite enregistre la plus forte baisse des exportations tandis que la Russie enregistre la plus forte baisse des importations (dans les deux cas de plus de 35%). Au quatrième trimestre 2015, les exportations reculent pour le sixième trimestre consécutif (de 1,6%), tandis que les importations reculent pour le septième trimestre consécutif  (de 1,9%).

Plusieurs études ont déjà montré que la faiblesse du commerce mondial est corrélée à l’évolution de la croissance internationale. «Le commerce croît lentement, avec l’affaiblissement de la croissance, la déformation de l’économie mondiale vers une économie de services et la faiblesse des importations de la Chine», indique Patrick Artus, chef économiste de Natixis dans une récente note économique(1). Ceci affaiblit les économies des pays de l’OCDE dont auparavant la croissance était fortement liée aux exportations.

L’analyse de Natixis montre que «les pays qui souffrent le plus de la faiblesse du commerce mondial sont ceux dont la croissance dépend traditionnellement beaucoup des exportations et dont la dynamique de la demande intérieure est faible». Il s’agit de l’Allemagne et de l’Italie. Les Etats-Unis sont le pays qui souffre le moins et les autres pays sont dans une situation intermédiaire (le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Italie, le Japon).

Le commerce mondial pourrait bien être faible pour plusieurs années. Dans une étude publiée en 2015, Sébastien Jean, directeur du Cepii (Centre d’études prospectives et d’informations internationales) alerte: «Le ralentissement du commerce mondial ne s’explique pas seulement par l’atonie relative de la croissance mondiale et de l’investissement. Il marque aussi la fin d’une phase de développement extraordinairement rapide de l’éclatement des processus de production entre différents pays, voire différents continents …».
Fatim-Zahra TOHRY

----------------------------
(1) «Quels seraient les taux de croissance des grands pays de l’OCDE si la croissance du commerce mondial était «normale»?»
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc