×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La méga-fusion EMC-Dell validée par l’UE

Par L'Economiste | Edition N°:4720 Le 02/03/2016 | Partager
La fusion porte sur un montant de 61 milliards d’euros
L’ensemble sera orienté vers davantage de B to B

La Commission européenne vient de valider la plus importante opération de rachat de l’histoire du secteur des technologies, pour un montant avoisinant les 61 milliards d’euros (Ph. DR)

Bruxelles donne le feu vert à la plus grosse fusion de l’histoire du secteur des technologies: l’acquisition d’EMC, leader mondial du stockage de données, par son compatriote Dell. L’opération, annoncée en octobre 2015, dont le montant global avoisine les 61 milliards d’euros permettra à la société informatique de renforcer sa capacité sur le volet stockage et gestion des données et de rivaliser, in fine, avec les mastodontes du secteur (Cisco, IMB…).

Les deux firmes disposent en effet d’une centaine de réseaux de distribution en commun. Ce rapprochement vise à mettre en œuvre les synergies nécessaires entre les activités des deux groupes en vue de satisfaire les besoins du client final. Mais c’est bien à Dell que profite la fusion. Au-delà de l’avantage que lui apporte l’offre à forte valeur ajoutée d’EMC dans les domaines de stockage et de sécurité, il est question de gagner en pénétration sur le marché et de se positionner davantage sur le marché du Cloud privé.

Le troisième fabricant mondial de PC a entamé depuis quelques années un virage stratégique en recentrant progressivement son offre vers davantage de B to B. Face à la montée en puissance du marché du mobile, Dell trouve avec le rachat d’EMC un relais de croissance externe. L’acquisition devrait lui permettre de consolider sa position dans un environnement en pleine mutation caractérisé par la montée en puissance du Cloud.  Pour la plupart des professionnels du marché, le rachat d’EMC par Dell est susceptible de redistribuer à nouveau les cartes dans le secteur. Il faut dire que ce rapprochement aura un fort impact sur l’écosystème international. Car ce sont bien différents univers qui vont être affectés: le stockage, le Cloud ou encore la sécurité. Les acteurs historiques en IT enchaînent les opérations de fusion-acquisition pour garder une taille critique de l’entreprise, et pour faire face à la baisse des prix. Pour la plupart des géants du domaine, il y a nécessité de créer de la valeur en se dégageant de la partie hardware. Le nouvel ensemble issu du rapprochement EMC-Dell vise un chiffre d’affaires qui atteindrait les 72 milliards d’euros. Le pilotage de l’entité sera assuré par Michael Dell, fondateur et président-directeur général du groupe. Pour le PDG «la taille de l’entreprise est cruciale». Selon lui, les clients veulent moins en moins de fournisseurs. Son point de vue va à l’encontre de ses principaux concurrents, comme HP, qui réduisent leur taille pour gagner en compétitivité.  Par ailleurs, le montage financier mis en place par Dell pour acquérir EMC a fait l’objet de nombreuses polémiques. En effet, Dell ne dispose pas des 61 milliards d’euros qu’exige l’opération. L’endettement du groupe ressort d’ailleurs à 9 milliards d’euros. Pour parvenir à financer l’opération, la société compte sur l’appuie des banques et l’émission d’obligations.
A.I.L
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]iste.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc