×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Plus de 2.000 dentistes africains attendus dans la ville

Par L'Economiste | Edition N°:4689 Le 19/01/2016 | Partager
Ils participeront à la 1re édition d’ACDI du 26 au 30 janvier 2015
Au menu: 150 conférences abordant différents aspects de la médecine dentaire
Et une exposition avec la participation d’industriels internationaux

Pour le Pr Sana Rida, présidente scientifique de l’ACDI 2016 (au centre), cette conférence constitue un exemple de coopération Sud-Sud au profit des praticiens africains en matière de santé dentaire (Source: i.ytimg.com)

Marrakech sera la destination de plus de 2.000 dentistes africains, pour prendre part aux travaux de la 1re édition d’ACDI (African congress of dentistry and implantology) prévue du 26 au 30 janvier. Les détails du programme de cette manifestation scientifique continentale ont été présentés la semaine dernière par les organisateurs lors d’une conférence de presse. «L’organisation de cet événement au Maroc figure parmi les recommandations de la première édition de la Conférence des doyens des facultés de médecine dentaire d’Afrique (CDFMDA) abritée par Marrakech en janvier 2014», rappelle Abdellah Squalli, président ACDI 2016. Pour lui, ce congrès constitue «une nouvelle plateforme scientifique de la médecine dentaire à la disposition des compétences africaines à travers le monde». Ce qui explique la richesse du programme: 150 conférences et 30 ateliers sur les différents aspects de la médecine dentaire seront animés par des professeurs africains et occidentaux: UE, USA… Outre le volet formation, «cette conférence constitue une force de réflexion, de proposition et de décision politique dans le domaine de la médecine dentaire auprès de toutes les instances publiques et privées nationales et internationales», ajoute pour sa part Sana Rida, doyen de la faculté de médecine dentaire de Rabat et présidente de la CDFMDA. Elle rappelle que le congrès de Marrakech va abriter en parallèle la deuxième Conférence des doyens pour notamment l’élection de son nouveau président. A noter que c’est le Caire qui va abriter la deuxième édition de l’ACDI en 2018.
Par ailleurs, en marge des travaux du congrès de Marrakech, une foire sera organisée avec la participation d’une centaine d’exposants notamment du matériel et des équipements propres au secteur des différents continents.
Le volet social sera également présent lors de la rencontre de Marrakech. «Nous allons profiter de cette manifestation pour lancer la “Fondation réseau du Sourire”», indique Squalli. "Celle-ci aura pour mission de lever des fonds pour développer encore plus la santé buccodentaire et créer des cabinets dans les pays africains qui présentent un besoin», ajoute-t-il. Au début, il s’agissait d’un réseau de cabinets de médecine dentaire créé dans différentes villes du Maroc pour prendre en charge les personnes qui n’ont pas les moyens d’accéder aux soins, rappelle Squalli. Par la suite, ce réseau a pris de l’ampleur et s’est internationalisé avec la création de cabinets en Tunisie, au Liban et en Jordanie.
Noureddine El AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc