×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Marrakech/Tourisme
Offensive sur le marché espagnol

Par L'Economiste | Edition N°:4689 Le 19/01/2016 | Partager
Les opérateurs de la cité se mobilisent pour la 36e du Fitur
Ils souhaitent reconquérir des parts de marché
Près de 15.000 touristes perdus en 2015

Alors que Marrakech avait réussi à se repositionner sur ce marché porteur et conquérir 40% des flux annuels en 2014, les attentats et les amalgames ont détourné les touristes espagnols de la destination en 2015 Source: CRT

En ces temps de crise, toutes les occasions de promotion sont bonnes à exploiter et les marchés traditionnels sont au cœur des cibles. L’Espagne est un des premiers pourvoyeurs de touristes pour Marrakech. C’est pour cela qu’une grande délégation de professionnels marocains participe en force cette année au salon international du tourisme de Madrid, le Fitur, qui ouvre ses portes le 24 janvier pour sa 36e édition. Ouvert à l’ensemble des marchés émetteurs et réceptifs de l’Amérique latine, ce salon constitue un point de rencontre mondial entre les professionnels du tourisme et sera l’occasion pour les opérateurs touristiques marocains de faire du networking ciblé, de renforcer les relations d'affaires et d’organiser des réunions avec les fournisseurs potentiels,  d’imprégner les touristes de la culture du voyage marocain, mais également de confirmer le positionnement du Maroc en tant que destination forte et privilégiée et d’obtenir des accords de distribution de produits. Le Conseil régional du tourisme et une cinquantaine d’opérateurs marrakchis font partie du déplacement. Documentation en langue espagnole, cadeaux d’artisanat et pâtisseries sont du voyage pour attirer le maximum de visiteurs et reconquérir les parts du marché perdues. L’Espagne est un des marchés qui ont le plus reculé en 2015 (-16%) à fin novembre. Près de 100.000 nuitées sur ce marché à fort potentiel et ce sur l’ensemble du Maroc  alors que les objectifs sont d’augmenter les flux touristiques en provenance de ce pays pour atteindre 2,3 millions à l'horizon 2017 au lieu de 1,9 million actuellement. En effet, l’Espagne est un vivier de forfaits de voyages avec 160 millions de packages vendus dont à peine 8,3% sont à l’export. Et dans ce pourcentage, le Maroc est en tête des destinations non européennes et devrait se tailler une part, avec comme produit d’appel Marrakech. Trois régions espagnoles fournissent plus de la moitié du flux à l’étranger: la Catalogne, Madrid et l’Andalousie.
La cité ocre a perdu quelque 15 .000 touristes espagnols en 2015 (35.000 nuitées)  alors que depuis 2011, la destination était partie sur un trend haussier.  Marrakech avait réussi à se repositionner sur ce marché porteur et conquérir 40% des flux annuels réalisant près de 200.000 nuitées en 2014. Entre temps, il y a eu la crise économique suivie par  les amalgames induits par le printemps arabe et les attentats terroristes l’an dernier. Les Espagnols, très émotifs, se sont rapidement détournés de la destination Maroc et Marrakech en est le premier perdant.  Pourtant, la cité ocre peut miser sur son produit culturel très apprécié des Espagnols et un atout de proximité. Elle reste la destination favorite des Espagnols tant en individuel qu’en package TO. Malheureusement, ses atouts ne sont pas suffisamment exploités, faute de promotion. Les opérateurs souhaitent rectifier le tir à travers cette offensive sur le Fitur.
De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc