×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Un festival dédié à l’architecture marocaine

    Par L'Economiste | Edition N°:4686 Le 14/01/2016 | Partager
    La première édition démarre aujourd'hui et se déroule jusqu'au 19 janvier à Rabat
    Promotion et célébration de l’architecture marocaine
    Au menu: des conférences, des activités culturelles et artistiques…

    Faire connaître l'architecture marocaine au-delà des frontières. Un des ambitieux challenges du nouveau festival de l'Architecture dont la première édition démarre demain à Rabat. Le programme de cette manifestation qui s'étale jusqu'au au 19 janvier a été dévoilé par Driss Merroun, ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire. «Après 30 ans de journées de l’architecte, nous avons désormais mis en place un festival proprement dit, comme cela se fait dans d'autres pays», indique le ministre. Parmi les objectifs de ce festival, la promotion, la sensibilisation et la célébration de l’architecture marocaine. Au menu également, la promotion du patrimoine architectural du pays, ce qui nécessite d’abord une connaissance des réalisations du passé et également des défis actuels, notamment ceux liés à la durabilité et aux nouvelles technologies.
     Ces différents aspects seront débattus lors des conférences qui seront animées par des experts nationaux et étrangers. «Ces conférences retracent respectivement les trois périodes phares de l’architecture qu’a connues notre pays de l’époque antique jusqu’à l’ère moderne en passant par la période médiévale», est-il indiqué. Outre l’aspect historique, ces conférences seront l’occasion d'aborder des questions portant sur le volet de la réglementation en matière d’urbanisme, ajoute le ministre. A noter que les travaux de ces conférences vont se dérouler à la Bibliothèque nationale. Outre cette dernière, 4 sites de la capitale seront mobilisés pour abriter d’autres activités culturelles et artistiques prévues au programme de cette première édition. Parmi ces activités, il y a des expositions portant sur des maquettes, des photographies, des timbres et archives relatifs au domaine de l’architecture. Au menu également, des ateliers pour enfants et films documentaires dans un objectif de sensibilisation sur l’importance de l’architecture dans la civilisation des nations. Toujours dans cette démarche de découverte de notre patrimoine architectural, des visites guidées seront organisées à quatre sites historiques de la région Rabat-Salé qui témoignent sur les différentes époques de l’histoire du Maroc. Il s’agit de Chellah, la Kasbah des Oudayas, la Médersa mérinide et le projet de Bab El Bahr. Sans oublier de signaler l’organisation des soirées culturelles et artistiques.

    Promotion du tourisme

    Au-delà du volet architectural, les promoteurs de ce festival veulent aussi donner un coup de pouce au secteur du tourisme. «Un festival du patrimoine architectural marocain va certainement intéresser même les étrangers», rappelle le ministre. Et d’ajouter: «Dans cette première édition, on a invité des professionnels d’autres pays et également certains ministres en vue de renforcer le rayonnement de ce festival sur le plan international». Ce qui va se traduire positivement sur le secteur du tourisme du pays. Mais cette ambition nécessite un travail rigoureux au niveau de la sauvegarde du patrimoine architectural national situé dans les différentes villes. Le ministre se dit pour le recours au privé pour la rénovation et la restauration de certains bâtiments de valeur. Et également assurer leur exploitation dans un cadre de partenariat avec les propriétaires ou la commune. «Ce travail pourra contribuer à la valorisation notamment du tissu de nos médinas», conclut-il.

    N. E. A.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc