×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Industrie des céréales
    Lancement de la licence professionnelle

    Par L'Economiste | Edition N°:4686 Le 14/01/2016 | Partager
    Boulangerie, pâtisserie, biscuiterie, aliment de bétail, logistique… les filières
    La convention a été conclue avec l’Observatoire français des arts et métiers

    La filière de l’industrie des céréales veut améliorer les profils de ses ressources humaines. L’Institut de formation de l’industrie meunière (Ifim) va lancer dès le 22 février prochain la licence professionnelle. Et c’est avec l’accompagnement du tout prestigieux Conservatoire français des arts et métiers (Cnam). Le partenariat ayant été scellé mardi dernier par la signature d’une convention entre le Conservatoire et l’Ifim.
    Pour Abdellatif Izem, directeur de la Fédération nationale des minotiers, «cette licence vise à maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur: meunerie, aliment de bétail, gestion de stocks, boulangerie, pâtisserie, biscuiterie… La formation permettrait également aux futurs lauréats de s’ouvrir sur d’autres horizons plus pointus et mieux rémunérés. «De plus, un diplôme supérieur reconnu par l’Etat français ouvre des opportunités d’emploi à l’international», renchérit Alain André, représentant délégué du Cnam au Maroc. Pour ce dernier, la convention qu’il a signée avec le président de la Fédération des minotiers a «toute sa valeur, vu la qualité de formation qui sera dispensée».
    Le cahier des charges du Conservatoire tient à la formation des formateurs, en l’élaboration du cursus, le suivi et l’évaluation des candidats. «Sans oublier que le lancement sera accompagné par deux professeurs», précise le délégué du Conservatoire. Cette vieille école (120 ans d’existence) dispose déjà d’une expérience concluante au Maroc.

    100 ingénieurs formés depuis 2009

    Depuis 2009, elle a assuré, via des professeurs nationaux, la formation d’une centaine d’ingénieurs. Aujourd’hui, elle accompagne l’usine Renault et les  nouveaux métiers mondiaux du Maroc de manière générale. Le Conservatoire français des arts et métiers a également pour projet de former des chefs d’entreprise, notamment du secteur touristique.
    Dédié à la formation continue, le Cnam s’adresse à tous les âges, in situ ou à distance au sein même de l’entreprise. Il offre de nombreuses formations dans des domaines très différents tels les transports, la logistique, la santé, la médecine du travail, l’informatique, le management
    les finances ou encore le génie civil, l’agroalimentaire et la chimie. Au total, il assure 1.500 formations dans 350 métiers. Ceci, grâce à 10.000 professeurs dont 700 enseignants-chercheurs, issus pour la plupart de l’entreprise et du monde académique.
    La validation des acquis de l’expérience fait également partie des procédures de l’école. La pratique permet d’obtenir un diplôme ou d’accéder à une formation sans disposer du titre requis.

    L’école des meuniers exporte

    Créé en 1993, l’Institut de formation de l’industrie meunière est devenue exportatrice de divers profils depuis quelques années. L’Ifim est le seul établissement du pays, mais aussi d’Afrique et du Moyen-Orient, à former des spécialistes dans le secteur de l’industrie des céréales. La compétence des lauréats est recherchée aussi bien au Maroc qu’à l'international. Ces lauréats travaillent dans les plus grandes entreprises marocaines du secteur. Ils exercent aussi en Australie, au Canada, en Côte d’Ivoire, aux Emirats arabes unis, en Libye, à Madagascar ou encore au Sénégal. Depuis sa création, l’école a assuré la formation de 350 profils dans diverses spécialités de transformation des céréales, de gestion commerciale et de maintenance technique.

    A. G.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc