×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Espagne: Corriger le chômage, ça presse!

    Par L'Economiste | Edition N°:4615 Le 28/09/2015 | Partager
    Formation, financement, charges patronales… 12 défis à relever selon l’OCDE
    Des chiffres effrayants surtout parmi les jeunes

    Quelques mois après le début de la crise en 2009, le taux de chômage avait grimpé à 18,9% (contre 7,9% à fin 2007), pour ne plus s’arrêter jusqu’en 2013, où il a atteint près de 27%! Depuis, le chômage recule, certes, mais reste à un niveau assez élevé: 22,4%

    Talon d’Achille de l’économie espagnole, le chômage devient aujourd’hui le défi économique et social le plus urgent. Mais ce qui dérange le plus l’OCDE dans son dernier rapport, c’est le manque de qualification des chômeurs espagnols. Pour y pallier, 12 défis ont été recensés pour relever le niveau. En effet, plus de la moitié des chômeurs ont arrêté l’école à 14 ans. Revoir le dispositif de formation des personnes sans-emploi serait donc indispensable. Le pays doit redoubler d’efforts pour que les plus jeunes acquièrent plus de compétences, mais aussi pour aller au bout des presque 10 millions d’adultes faiblement qualifiés. Le chômage de longue durée inquiète également puisque 60 % des chômeurs seraient sans emploi depuis plus d’un an. La recette proposée par l’OCDE à l’Espagne, c’est de revoir son modèle de formation professionnelle et d’éducation afin de préparer les travailleurs aux emplois de demain. Elle bénéficie à cet égard de l’aide de l’OCDE pour développer une stratégie de compétences pour améliorer la pertinence de ces dernières et l’usage des talents. Compte tenu de son niveau de dette élevé et du vieillissement de sa population, l’Espagne est tenue d’améliorer l’efficacité et l’efficience des modes de financement de son système de compétences. Il convient en outre d’étoffer l’offre d’informations sur les possibilités d’apprentissage et les tendances du marché de l’emploi, de sorte que les demandeurs d’emploi, les employeurs et les étudiants potentiels puissent faire des choix plus adéquats. L’étude indique que la création d’emplois de qualité, bien rémunérés et de longue durée exige surtout une dynamisation de la croissance. L’Espagne est sur la bonne voie grâce à un travail de révision complète de ses réglementations: une réforme qui vise à accroître les performances des entreprises, la simplification des procédures de faillite, des formules de financement non bancaire, la loi sur l’assouplissement du marché du travail. De plus, l’Espagne gagnerait davantage en abaissant les cotisations sociales patronales pour les travailleurs peu qualifiés. Cela doperait la création d’emplois au lieu de l’informel. L’économie souterraine représenterait environ un quart du produit intérieur brut (PIB) du pays. Ce qui le place parmi les mauvais élèves européens avec la Grèce, l’Italie, le Portugal et la Pologne. Les secteurs les plus touchés sont l’agriculture, le bâtiment, les services à domicile, le commerce et le tourisme.  L’Espagne est sortie en 2014 d’une crise de cinq ans qui a laissé des séquelles profondes. Aujourd’hui, le pays arrive à se démarquer dans une Europe qui traîne encore les pieds. En effet, l’OCDE a revu ses prévisions de croissance à la hausse. Le PIB espagnol progresserait de 2,9% en 2015 et de 2,8% en 2016. Une bonne nouvelle, à nuancer cependant, puisque le taux de chômage reste encore très élevé: 22,4% au second trimestre 2015 (contre 23,8% au premier trimestre). En recentrant l’attention sur les jeunes, les chiffres sont effrayants. Plus de la moitié (55%) des jeunes actifs de moins de 25 ans sont au chômage!
    A.Lo
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc