×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Exportations/Courrier hybride, biométrie, recensement...
    Gemadec: Offensive en Afrique et au Moyen-Orient

    Par L'Economiste | Edition N°:4515 Le 29/04/2015 | Partager
    L’export croît de 119% en un an!
    Une présence dans 8 pays africains

    A fin 2014, Gemadec a réalisé 52 millions de DH de chiffre d’affaires dont 35 millions à l’export

    «L’Afrique, c’est l’avenir!» Rabii Touhami, PDG de Gemadec, en est convaincu : le continent regroupe les meilleures opportunités d’export en provenance du Maroc. L’entreprise, déjà présente dans huit pays africains (Maroc, Algérie, Tunisie, Sénégal, Namibie, Côte d’Ivoire, Gabon et Burkina Faso) continue à parier sur l’export. En effet en 2014, la PME a réalisé un chiffre d’affaires global de 52 millions de dirhams, dont 68% dédiés à l’exportation, soit près de 35 millions de DH. Deux produits s’exportent particulièrement bien: le courrier hybride ainsi que le domaine de l’identification, sécurité et biométrie. Sur le courrier hybride, l’entreprise s’est distinguée à l’international, en 2009 au Sénégal, avec un projet de plus de 30 millions de dirhams. En 2012, elle exporte pour le compte de Saudi Post, un premier pas vers le Moyen-Orient. Enfin, le dernier marché en date a été assuré en mars 2015 en Côte d’Ivoire pour plus de 30 millions de dirhams. Au niveau de l’identification, de la sécurité et de la biométrie, l’activité de l’entreprise s’est déployée au Gabon et en Côte d’Ivoire, avec des recensements de fonctionnaires pour un montant de 12 millions de dirhams pour le compte de l’Etat. Au Burkina Faso, Gemadec a décroché un projet de 15 millions de dirhams pour la production de cartes biométriques d’entreprises. «L’Afrique est un continent à fort potentiel où les investissements se multiplient et s’enchaînent» tient à rappeler le PDG de Gemadec. «Notre expérience avec les pays voisins nous confirme qu’il y a encore du potentiel», poursuit-il. Après un ralentissement de la croissance en 2013, attribué essentiellement à une conjoncture économique mondiale défavorable, la société marocaine relance l’exportation de ses services à valeur ajoutée. Cette année-là, le chiffre d’affaires était de 41 millions de dirhams, dont seulement 16 millions en provenance de l’export. D’une année à l’autre (2013 à 2014), le chiffre d’affaires a augmenté de 26% et la part exportée de 119%! Les signes de relance de l’économie refont surface avec notamment la reprise des projets, signale Rabii Touhami. Cela se confirme par une nette amélioration du chiffre d’affaires global, dont plus de 68% ont été réalisés à l’export. Des efforts qui devraient être maintenus en 2015. Le management de l’entreprise prévoit de conserver ses exportations vers l’Afrique francophone et développer ses références au Moyen-Orient. «Pour cette année, nous espérons atteindre la barre des 66 millions de dirhams, tout en maintenant plus de la moitié du chiffre d’affaires à l’export». Gemadec, seule entreprise marocaine parmi 5 mondiales à proposer ce type de prestations, se développe aussi en matière d’innovation. Disposant d'un capital de 20 millions de dirhams détenu majoritairement  par le Groupe Cofimag, entité d'AM Invest Morocco, fonds d’investissement géré par Atlamed, présidée par Bassim Jaï Hokimi, (ancien président du groupe SNI- ONA), la PME compte déployer deux nouveaux produits et services. Le premier est le ePost Cloud Edition (un courrier hybride à la demande, dans le Cloud). Le second relais portera sur l’authentification forte des documents dématérialisés pour leur donner une valeur probante. Il s’agit de stocker l’ensemble des courriers hybrides des clients dans le Cloud. Des innovations qui viendront appuyer les solutions déjà proposées, notamment la signature électronique, le recensement, la carte biométrique ou encore le courrier hybride.
    Sabrina EL-FAÏZ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc