×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4331 Le 04/08/2014 | Partager

• CIH Bank: Massira Capital Management réduit sa participation
La société qui détient les participations de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) dans CIH Bank a cédé récemment 1,3 million d’actions à un cours unitaire de 325 DH sur le marché de blocs.
L’opération est valorisée à 432 millions de DH. Suite à cette cession, Massira Capital Management ramène sa participation dans le tour de table de la banque à 65,88%. F.Fa.

• …Atlanta et Sanad se renforcent
Les deux compagnies d’assurances ont repris chacune la moitié des titres (665.203) cédés par Massira Capital Management. Atlanta détient au total 1,5 million d’actions suite à cette acquisition et Sanad 1,4 million de titres. Les filiales du groupe Holmarcom franchissent chacune à la hausse le seuil de participation de 5% dans le capital du CIH. F.Fa.
• Alliances, désormais labellisée CFC
Nouvel arrivant à Casablanca Finance City (CFC). Alliances vient, en effet, d’obtenir le statut CFC pour sa filiale Alliances Investissement International. Le groupe immobilier, qui devient le premier opérateur du secteur à intégrer la place financière, compte à travers cette nouvelle entité coordonner et superviser l’activité de ses filiales à l’étranger, particulièrement en Afrique. Il pourra ainsi bénéficier des nombreux avantages qu’offre ce statut. M.A.B.

• Managem: Le O.K. des actionnaires pour lever 1 milliard de DH
Managem tient à son programme d’investissement. Les actionnaires ont approuvé à l’unanimité, lors de la dernière assemblée générale, l’émission d’un emprunt obligataire non convertible en actions de 1 milliard de DH. L’opération sera lancée dans les semaines qui viennent L’émission sera ainsi déléguée au conseil d’administration qui arrêtera notamment l’exhaustivité des modalités. A.Lo
• Liquidité bancaire: Tendance à l’aggravation du déficit 
Le déficit de liquidité renoue avec l’aggravation. Au terme de la semaine dernière, le besoin des banques est ressorti à près de 61,3 milliards de DH en moyenne contre 58,5 milliards de DH la semaine précédente. Bank Al-Maghrib a ainsi augmenté ses injections de 8 milliards de DH au titre de ses pensions hebdomadaires portant le total à 30 milliards. Dans ces conditions, le déficit est largement résorbé étant donné que l’intégralité des interventions de l’institut d’émission atteint 67,2 milliards de DH. M.A.B.

• Le CESE monte ses commissions
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) se mobilise en vue d’élaborer une étude sur l’évolution de la valeur globale du Maroc au cours des quinze dernières années, comprenant la détermination de la richesse immatérielle. Des commissions et un comité scientifique chargé de l’encadrement seront créés à cet effet.  F.Z.T.
• Adjudications du Trésor: Baisse de la demande
Compte tenu de la situation de confort du Trésor sur le marché primaire, la demande adressée continue de faiblir. Au cours de la dernière séance d’adjudication, la demande se réduit à 1,7 milliard de DH à peine. Face à cela, les levées n’ont pas non plus été importantes puisqu’elles se sont fixées seulement à 100 millions de DH, soit un taux de satisfaction d’à peine 6%. Le Trésor a levé exclusivement sur la maturité 52 semaines à un taux de  3,17%. M.A.B.

• Spoliation de biens: Echos au-delà des frontières 
La déclaration du ministre de la Justice et des libertés au Parlement sur la spoliation de biens immobiliers a eu des échos extraterritoriaux. Mustapha Ramid, chef du parquet, s’est engagé à poursuivre toute personne impliquée (cf. L’Economiste du 25 juillet 2014). Propos accueillis «avec joie» par l’Association pour le droit et la justice au Maroc. «L’alerte que nous avons lancée a été entendue par les plus hautes instances judiciaires qui nous soutiennent…», déclare l’association de droit français. Et qui, au nom des victimes, «remercie vivement le ministre et les acteurs discrets…». Les spoliateurs usent de faux documents (contrat de vente…), de noms de personnes fictives ou décédées. Le tout avec la complicité présumée de fonctionnaires et d’hommes de droit. F.F.    

• Affaire Kia: Le procès démarre
L’enquête du juge d’instruction vient d’être clôturée. Vendredi 1er août 2014, le tribunal correctionnel d’Aïn Sbaâ à Casablanca a ouvert les débats publics dans l’affaire de Kia Motors Maroc (KMM). L’ancien patron de la société concessionnaire de la marque sud-coréenne, Amine Belkhouya, est poursuivi notamment pour abus de confiance. Il est en détention préventive au pénitencier d’Oukacha depuis 3 mois.
L’affaire a éclaté suite aux grosses difficultés financières vécues par la défunte Kia Motors Maroc. F.F.

• Bouznika: Le coup de gueule des jet-skieurs
Plusieurs cabanoniers et propriétaires de logements à la plage de Bouznika manifestent leur étonnement suite à la décision «unilatérale» du gouverneur local d’interdire l’usage du jet-ski. Or, ils sont plusieurs dizaines à avoir fait l’acquisition d’engins flambant neufs et payé leur police d’assurance.
Le comble c’est que ces mêmes engins sont autorisés non loin de Bouznika, notamment à David, Sablettes, plage Skhirate… Les propriétaires de jet-ski demandent aux autorités d’organiser et réglementer leur usage dans les plages au lieu d’opter pour l’interdiction. A.R.

• Prêt espagnol
Un prêt de plus de 6,5 millions d’euros sera accordé par l’Espagne au Maroc. Il sera destiné à financer un projet d’adduction d’eau potable par pompage solaire. Une cinquantaine de zones rurales vont en profiter.  F.Z.T.

• Libye: Une cellule de crise à Rabat
Une cellule de crise, composée de différents départements ministériels, a été mise en place au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Objectif: assurer le suivi de la situation des ressortissants marocains en Libye.  F.Z.T.

• Chabat réactive son projet de plage Fès!
Hamid Chabat s’accroche à son projet de plage.  Le maire de Fès a fait voter l’approbation du cahier des charges de ce que devrait être la «playa» de la capitale spirituelle, lors de la session du conseil communal,  tenue la semaine dernière. Ainsi, la Commune concédera, après appel d’offres, la réalisation et la gestion de ce chantier à un investisseur privé. Le coût d’aménagement de cette plage (1,3 ha) et de son environnement (20ha) est estimé à plus de 100 millions de DH.
L’aménageur bénéficiera, en contrepartie, d’un contrat de location de longue durée. Pour rappel, la réalisation de ce projet piétine depuis des années. Chabat l’a ressorti des tiroirs après les vives critiques que lui a affligées, récemment,  le chef du gouvernement à ce titre devant les deux Chambres. Y.S.A

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc