×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie

Industries: Les patrons plus confiants pour 2014

Par L'Economiste | Edition N°:4199 Le 27/01/2014 | Partager
Nette amélioration de la demande extérieure attendue cette année
Le HCP anticipe une accélération de la valeur ajoutée industrielle

Source: Bank Al-Maghrib

Les usines tournent actuellement à 2/3 de leur capacité. Le taux d’utilisation s’est établi en moyenne à 69% en 2013. L’accélération de la demande extérieure attendue cette année devrait en partie contribuer à l’amélioration de la valeur ajoutée industrielle

Les industriels rongent leur frein en attendant une reprise forte de l’activité économique. Le taux d’utilisation des capacités s’est établi à 68% en décembre dernier en recul de 2 points par rapport au mois précédent. Il s’est limité à 69% en moyenne sur l’ensemble de l’année, selon les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib. L’atonie de l’activité se réflète également au niveau des investissements des industriels. L’encours des prêts à l’équipement dans les industries manufacturières était en recul de 13% à fin novembre.
Le ralentissement de l’activité a été plus prononcé dans les industries électriques et électroniques et dans la branche textile et cuir en fin d’année. L’évolution des ventes est restée globalement mitigée. Si elles ont augmenté sur le marché local, les expéditions à l’étranger se sont par contre inscrites en recul.
La demande extérieure aurait augmenté de 3,5% en 2013 selon les estimations du HCP. En revanche, peu de secteurs en auraient profité. L’amélioration de la conjoncture dans la zone euro particulièrement en France et en Espagne pourrait dynamiser la demande adressée au Maroc. La France devrait enregistrer une croissance de 0,9% en 2014 alors que l’Espagne sortirait de deux années de récession avec une croissance de 0,6%. L’Italie également va suivre la même trajectoire. La reprise reste tout de même fragile dans la zone euro. Elle est encore menacée par les difficultés budgétaires de plusieurs pays mais aussi par le risque de déflation.  Toujours est-il que les industriels marocains anticipent une amélioration de la demande dans les prochains mois. Le HCP partage leur optimisme. Il prévoit une hausse de la valeur ajoutée industrielle en 2014. Mais, elle ne retrouvera pas encore ces niveaux d’avant la crise de 2008 (3% en moyenne).
Globalement, la croissance économique devrait ralentir au premier trimestre 2014 par rapport à la même période l’année dernière. La décélération de la croissance proviendra principalement du secteur agricole. Les autres secteurs d’activités devraient retrouver de la vigueur compte tenu notamment de l’accélération du commerce mondial. La demande extérieure devrait croître de 5% selon les prévisions du HCP.
F. Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc