×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Créer de l’emploi en développant l’export

Par L'Economiste | Edition N°:4176 Le 20/12/2013 | Partager
Un programme financé par le Canada
Objectif : améliorer la compétitivité des entreprises et créer des emplois durables
Des plans stratégiques à l’exportation seront élaborés

30,6 millions de DH. C’est le montant de l’enveloppe débloquée par le gouvernement canadien pour permettre au Maroc de financer son programme de développement des exportations pour la création de l’emploi (EDEC). Il s’agit d’un programme à double objectif, dans la mesure où il permettra de «créer des postes d’emploi durables à travers la promotion des exportations des PME opérant dans trois secteurs clés, à savoir la pêche, l’agroalimentaire et le cuir», a souligné Mohamed Abbou, ministre délégué, chargé du Commerce extérieur, lors du lancement de l’EDEC, mercredi dernier à Rabat. Selon lui, ce programme permettra aux associations professionnelles et aux Chambres de commerce de renforcer leurs capacités de fournir des services d’appui aux entreprises exportatrices. Et ce, à travers le développement d’outils et d’approches spécifiques permettant aux entreprises d’intégrer les aspects genre et environnementaux dans leur chaîne de production. En fait, «l’appui technique prévu par ce programme devra favoriser l’intégration des PME, TPE et des coopératives marocaines dans la chaîne de valeur mondiale afin de créer des opportunités d’emploi durables et de qualité», a affirmé le ministre. Un avis partagé par Arancha Gonzàlez, directrice exécutive du Centre de commerce international, qui a affirmé que l’EDEC permettra également aux entreprises bénéficiaires d’améliorer le rapport qualité-prix. «Ce qui ne fera qu’améliorer davantage leur compétitivité», a-t-elle dit.
Concrètement, ce programme consiste en l’élaboration de plans stratégiques pour permettre aux entreprises de mieux exporter leurs produits. Les interventions seront également concentrées sur la gestion de la qualité à l’exportation et le respect des normes environnementales. Le but est de «permettre à ces entreprises d’atteindre une offre soutenue», a fait valoir Gonzàlez. Pour elle, le programme de développement des exportations pour la création de l’emploi devra réduire le poids de l’informel. D’où l’intérêt d’«améliorer la compétitivité des entreprises pour leur permettre d’augmenter leurs recettes et de recruter ainsi de la main-d’oeuvre», insiste-t-elle. D’autant qu’«il est impossible de créer des emplois de qualité sans croissance soutenue», a-t-elle ajouté.

Suivi

POUR garantir la réalisation des objectifs escomptés, le Centre de commerce international a prévu la mise en place d’un système de suivi de ce programme dont la durée de mise en œuvre s’étale sur une période de 4 ans. En effet, une évaluation à mi-parcours devra être effectuée. Les résultats de ce diagnostic serviront, en cas de besoin, à réajuster le programme.

H.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc