×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Chabat pour des élections anticipées

Par L'Economiste | Edition N°:4134 Le 15/10/2013 | Partager
Il promet une rentrée sociale très tendue
La hausse des prix, une ligne rouge à ne pas franchir

La rentrée sociale ne sera pas de tout repos pour l’équipe Benkirane II. Chabat appellera le peule à la destituer en cas de nouvelles hausses de prix

«LE gouvernement Benkirane II n’ira pas très loin». C’est la conviction de Hamid Chabat, SG du Parti de l’Istiqlal (PI) qui réunissait, dimanche dernier, ses fidèles à Fès. Tenu dans la salle du 11 Janvier, le meeting «dont la symbolique de l’endroit rappelle le manifeste de l’Indépendance de 1944 qui a libéré le Maroc des colons», a été organisé pour célébrer la victoire du siège à pourvoir remporté par le candidat istiqlalien à Moulay Yacoub lors des législatives partielles du 3 octobre. «Un siège obtenu dans un contexte difficile, surtout que notre parti venait juste de claquer la porte du gouvernement… lequel gouvernement a opté pour des mesures anti-populaires favorisant la hausse des prix plutôt que la bonne gouvernance», souligne d’entrée de jeu le leader du PI. Pour lui, «la victoire face au prétendant pjdiste est d’ordre moral. C’est une manière de dire «non et stop» à l’injustice d’un gouvernement à problème». «Nous allons militer pour la dignité marocains… nous sommes là pour les défendre des augmentations et multiplications des impôts», renchérit-il. Face à des centaines de partisans, Chabat a rappelé que les élections de Moulay Yacoub ont été initiées à la veille de l’investiture du nouveau gouvernement et après que «le précédent ait montré ses limites en termes de gouvernance durant plus de 2 ans». Un délai jugé suffisant par le SG du PI qui ne voyait pas d’évolution à l’horizon. Aujourd’hui, rallié aux rangs de l’opposition, Chabat va mener la vie dure à son rival Abdelilah Benkirane. «Son gouvernement dans sa première mouture ne croyait pas aux dossiers de la nation et à son développement», dit-il. Et d’ajouter, «les premiers indices montrent que le nouveau gouvernement ne pourra pas travailler convenablement». Car déjà, selon le maire de Fès, l’équipe gouvernementale est très dense. «Avec 39 ministres, alors que nous sommes en pleine crise, l’exécutif va se perdre dans les fonctions. On ne saura plus qui doit faire quoi? Encore faudrait-il trouver les sièges, bureaux, chaises, et autres pour les différents responsables et expliquer à leurs employés de qui ils devront dépendre», martèle Chabat. 
Pour lui, Benkirane aurait certainement fait plusieurs concessions pour former sa nouvelle équipe. Le but recherché est non pas un rapprochement d’idées, car une grande partie du G8, vivement critiqué auparavant par Benkirane, figure actuellement dans sa nouvelle coalition, mais plutôt dans la préservation de la chaise du SG du PJD à la tête de l’exécutif». Sur un autre registre, Chabat affirme «qu’il est de coutume pour Benkirane d’exprimer sa colère, sa nervosité, voire même son incontinence devant militants, chefs de partis et journalistes, comme cela était le cas dimanche dernier sur les deux chaînes nationales». Il a noté à juste titre que c’est cette colère et cette balkanisation qui ont conduit à la crise et à l’éclatement de la majorité du gouvernement Benkirane I. Pour Benkirane II, le SG de l’UGTM promet une rentrée sociale très tendue. Il affirme enfin que sa centrale syndicale n’acceptera plus aucune augmentation de prix et notamment celle du pain pressentie pour après l’Aïd. «C’est une ligne rouge à ne pas franchir. Autrement, nous allons changer ce gouvernement avant 2016», conclut Chabat.


De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc