×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Marrakech/réutilisations des eaux usées : La Step victime des mauvais payeurs

Par L'Economiste | Edition N°:4134 Le 15/10/2013 | Partager
7 promoteurs de golf n’ont pas honoré leurs engagements
Le montant des arriérés s’élève à 224 millions de DH
Des négociations pour éviter le recours à la justice

Comme annoncé par L’Economiste, huit promoteurs golfiques n’ont jusqu’à maintenant pas honoré leurs engagements pour la station de traitement et réutilisations des eaux (Step) (cf. www.leconomiste.com  du 13 avril 2013). Ils étaient une quinzaine à s’engager pour la réalisation de cette première station dans le bassin maghrébin. Et selon la superficie de leurs projets et leurs besoins en eau, ces promoteurs devaient contribuer en moyenne à hauteur de 30 millions de DH par projet. Sur le terrain, à peine sept d’entre eux se sont acquittés de leur dû. Il s’agit des promoteurs de Chrifia, Al Maaden, Atlas Golf resort, PGP, Prestigia, Argane et  Domaine Royal Palm.
Les autres continuent de faire la sourde oreille. Ce qui porte à 224 millions de DH la facture d’impayés et un coup à la trésorerie de la Radeema. «Heureusement que nous avions auparavant réussi à redresser la barre de la Régie. Ce qui nous a permis d’assurer le montant manquant. Mais, la situation ne peut durer éternellement», indique Mustapha Habti, directeur de la Radeema. Dans le lot des mauvais payeurs, il y a les projets qui, freinés par la crise, ne sont même pas sortis de terre. Ensuite, il y a ceux qui ont déjà terminé leurs projets ou du moins la partie golfique comme Samanah ou encore des projets à Sidi Abdellah Ghiat. Les négociations présidées par les autorités locales sont en cours pour apurer la situation financière sans aller vers un recours à la justice, espère Habti. Inaugurée en 2011 par le Souverain, la réalisation de cette infrastructure novatrice a nécessité un investissement de près de 1,23 milliard DH avec une capacité de traitement des eaux usées pour 1,3 million équivalent habitants. 6 mois plus tard, elle obtient  une reconnaissance des Nations unies au Mécanisme de développement propre.
La station peut ainsi  traiter les eaux usées mais produit aussi des unités de réduction certifiées des émissions de gaz à effet de serre. Cela veut dire que la Radeema, chef de file du projet et actuellement gérant de la station pourra vendre sur le marché international des crédits carbone. La réalisation de la station de traitement des eaux s’est, en effet, appuyée sur une technologie innovante (AM0080). Et aujourd’hui, le site comprend aussi une unité de cogénération fonctionnant avec le biogaz qui permet, via la digestion des boues, d’assurer 45% des besoins en énergie électrique de la station.
Pour rappel, la Step de Marrakech avait été conçue pour répondre aux besoins de suppression de rejets déversés au niveau de trois points (route de Casablanca, oued Tensift). En cours de route, la multiplication de projets touristiques fait apparaître d’autres besoins notamment face au stress hydrique. Les terrains de golf étaient au cœur des projets annoncés sachant qu’un green a besoin de plus d’un million de m3 d’eau par an. Or, cette quantité ne pouvait être prélevée de la nappe. C’est ce qui a motivé l’extension et la construction d’une station de réutilisation des eaux avec comme condition sine qua non la participation financière des promoteurs privés.

La station en chiffres

27 millions de DH pour les études
818 millions de DH pour la station de traitement
387 millions de DH pour les traitements tertiaires et la réutilisation des eaux usées.
33 millions de m3 par an pour la capacité de production.

De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc