×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Oujda/Aïd Al Adha
100.000 sacs pour ramasser les déchets

Par L'Economiste | Edition N°:4134 Le 15/10/2013 | Partager
Impliquer les citoyens dans l’opération de nettoyage de leur ville
900 tonnes de déchets collectés le jour de l’Aïd

Réunion de «crise» pour parer aux ordures de l’Aid. Sans réelle sensibilisation des ménages et implication des associations des quartiers, la tâche serait rude pour les éboueurs

Pas mieux qu’une collaboration étroite entre les différents partenaires impliqués dans la gestion de la propreté d’une ville. Et mieux encore lorsque les associations de quartiers s’impliquent et contribuent à la réussite d’une campagne de nettoiement lors des jours de fête. C’est avec cet objectif que Sita Suez environnement, société délégataire chargée des services de nettoiement et de propreté de la ville d’Oujda, mène la campagne «ville propre durant les jours de l’Aïd». Pour réussir cette action citoyenne organisée en partenariat avec la commune d’Oujda, durant les trois jours de Aïd Al Adha, la société envisage de distribuer 100.000 sacs plastiques pour le ramassage de déchets engendrés par l’égorgement des moutons. Une opération d’envergure pour laquelle elle a mobilisé l’ensemble de ses ouvriers (500 au total) et tout son parc automobile. De même, deux tentes pour distribution des sacs ont été placées sur le boulevard Mohammed V et en face des locaux de Sita Suez.
«Nous sommes passés de quatre vingt mille sacs distribués l’année précédente à cent mille pour répondre à toutes les attentes, même si on sait que le nombre de sacs dépasse celui des ménages», a précisé à L’Economiste Lahcen Bejji, directeur de Sita à Oujda. Outre cette opération, Sita a pris les dispositions nécessaires pour réussir une opération d’envergure pour la collecte du  triple des déchets ménagers et assimilés ramassés quotidiennement. Les éboueurs d’Oujda ramassent quotidiennement 320 tonnes de déchets. Ils ramasseront 900 tonnes le jour de l’Aïd. En parallèle, un programme spécial de rotation des camions avec de nombreux passages pour renforcer la capacité de ramassage et plus de 24 bennes-tasseuses au lieu des 16 qui fonctionnent habituellement sont aussi prévus. D’autres bennes satellites  participeront  à cette action pour éviter tout surplus des déchets et autres résidus circonstanciels.  De même une équipe de contrôle sillonnera la ville et interviendra en temps réel là où les ordures se feront remarquer.
Ceci dit, d’autres conditions sont nécessaires. Il est impératif que les ménages respectent le temps de passage des camions de ramassage et assurent un tri préalable. «Notre contribution est surtout d’ordre pédagogique, car il est anormal pour une ville en pleine mutation que ses habitants n’assument pas leurs responsabilités citoyennes un jour de fête. Il y a des réflexes à instaurer. Dans une ville qui se veut propre, on ne fait pas sortir sa poubelle à n’importe quel moment», a expliqué Karim Hammouti, acteur actif d’une association de quartier. «Préserver la qualité de vie n’est pas seulement une affaire de société de ramassage. Elle est tributaire du degré d’implication des citoyens», renchérit-il.


De notre correspondant, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc