×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie

Printemps arabe/Tourisme: Le Maroc a perçu l’hirondelle

Par L'Economiste | Edition N°:4116 Le 19/09/2013 | Partager
Les conclusions d’une étude du cabinet MKG Hospitality
Très bonne saison estivale sur le mois d’août
La Tunisie et l’Egypte toujours à la peine

Source: MKG Hospitality - septembre 2013

Avec des taux d’occupation de respectivement 43,9% en Tunisie et 50,2% en Egypte sur les sept premiers mois de l’année, les hôtels de ces deux destinations, autrefois prisées des touristes internationaux, sont toujours nettement en-dessous des niveaux de fréquentation enregistrés en 2010 (respectivement 60,2% et 74,3%). Le Maroc qui a su profiter du Printemps arabe pour améliorer sa position sur les sept premiers mois avait enregistré trois ans plus tôt, des taux d’occupation de l’ordre de 57,9%

PLUS de deux ans après le début du Printemps arabe, le Maroc reste la destination qui a mieux résisté à la désaffection des touristes européens. C’est une des conclusions qui ressortent de l’étude réalisée par MKG Hospitality. L’étude du cabinet de conseil hôtelier porte sur les performances de l’hôtellerie de chaîne.
Si les récents événements ont eu un réel impact sur la fréquentation des hôtels de chaînes internationales, notamment en Tunisie ou en Egypte, le Royaume a été relativement épargné par le contexte géopolitique
régional (1). L’analyse sous l’intitulé «Printemps arabe: Les hôteliers attendent le retour des hirondelles», publiée le 17 septembre, fait référence à la très bonne saison estivale au Maroc, notamment sur le mois d’août, et aussi l’enthousiasme chez les professionnels. Ce qui conforte les statistiques du ministère du Tourisme pour qui l’activité au Maroc durant le mois d’août a enregistré une performance de +35% en terme d’arrivées et de +25% en terme de nuitées par rapport à la même période de l’année précédente. Ils font aussi état d’une progression de 26% des recettes en devises.
En revanche, les destinations concurrentes, la Tunisie et l’Egypte, peinent à remonter la pente. Avec des taux d’occupation de respectivement 43,9% et 50,2% sur les sept premiers mois de l’année, les hôtels de ces deux destinations, autrefois prisées des touristes internationaux, sont toujours nettement en-dessous des niveaux de fréquentation enregistrés en 2010 (respectivement 60,2% et 74,3%). Le Maroc qui a su profiter du Printemps arabe pour améliorer sa position pour les sept premiers mois avait toutefois enregistré trois ans plus tôt, des taux d’occupation de l’ordre de 57,9%. MKG Hospitality analyse par ailleurs les derniers événements en Turquie.
«Alors épargnée par les manifestations du Printemps arabe, l’hôtellerie turque a profité de l’effet conjoint de la forte croissance économique et touristique du pays et du report des flux d’autres pays», est-il expliqué. «Avec un fort développement de la demande sur la période, les hôteliers turcs ont été en mesure d’enregistrer une progression de leurs taux d’occupation de 3,1 points entre les années 2010 et 2013», indique le cabinet. Cette amélioration de la fréquentation des hôtels en Turquie (gain de plus de 3 points) a été obtenue alors que l’offre hôtelière s’est fortement développée, avec une hausse de plus de 22% du nombre de chambres d’hôtels internationaux.
A l’inverse, l’augmentation des capacités en Egypte a accentué la chute des taux d’occupation des établissements (-28 points en 2011 par rapport à 2010), tandis que les fermetures en Tunisie n’ont pas empêché la chute de la fréquentation.
Selon les chiffres de la Banque centrale turque, les dernières manifestations de juin ont fortement pesé sur l’industrie touristique. Après une croissance à deux chiffres en avril et en mai, le nombre d’arrivées a connu seulement une hausse de 4,93% par rapport à juin 2012. Et c’est le résultat le plus bas depuis novembre dernier. Les revenus du tourisme se sont établis à 22,8 milliards de dollars de fin mai 2012 à fin mai 2013. Le déficit du compte courant s’élevait, lui, à 53,6 milliards de dollars.
«L’apparition des premières manifestations contre le pouvoir turc, en juin 2013 couplée à l’absence des clientèles moyen-orientales en période de Ramadan ont remis en cause le schéma régional, entraînant une dégradation de la fréquentation des établissements du pays entre les mois de juin et juillet», expliquent les professionnels du tourisme. Les taux d’occupation des hôtels sont en effet passés de 71% à 57,6% d’un mois sur l’autre.

Les perspectives restent bonnes

«NOUS pouvons espérer que l’activité hôtelière tunisienne et égyptienne connaisse bientôt ses premiers bourgeonnements après avoir traversé un hiver difficile et que le Maroc récolte prochainement les fruits d’une dynamique plus favorable», a indiqué Georges Panayotis, président de MKG Group. En effet, les hôteliers égyptiens et tunisiens attendent encore le rebond de leur fréquentation. «Alors qu’à moyen terme le potentiel de développement touristique de ces pays est considérable, comme le montre la très forte croissance de la Turquie ces dernières années, ils pâtissent encore en 2013 des incertitudes géopolitiques», d’après les experts de l’hôtellerie. Pour eux, «les hôteliers marocains, qui n’avaient pas bénéficié de reports notables avant les manifestations en Turquie, suivront certainement de près l’évolution du contexte régional. D’autres pays du pourtour méditerranéen pourraient eux aussi saisir cette opportunité pour accélérer le développement de leur offre touristique».

Fatim-Zahra TOHRY

(1) L’hôtellerie internationale est ici définie comme les palaces et hôtels de chaînes appartenant à un groupe mondial (hors filiales de Tour Operators)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc