×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech: L’Agdal s’offre son «Jet Set»

    Par L'Economiste | Edition N°:4003 Le 04/04/2013 | Partager
    Une nouvelle enseigne pour les dîners spectacle
    Un investissement de 23 millions de DH
    Et une vingtaine d’artistes qui s’y produisent chaque soir

    Pour ne pas lasser les habitués, le promoteur compte apporter du sang neuf aux spectacles tous les 3 mois

    Une nouvelle adresse pour les fêtards vient d’ouvrir ses portes à Marrakech. Il s’agit du Jet Set diner’s show, troisième lieu du genre dans la cité ocre, après deux autres installés à la palmeraie. «Une offre encore insuffisante pour une ville touristique de la taille de Marrakech», selon les dires des professionnels qui prêchent pour une véritable animation nocturne. Jet Set se veut un restaurant-show où le spectacle prend une grande importance à laquelle les promoteurs associent un dîner à la carte. Le restaurant a ouvert ses portes le 24 mars, «histoire de roder l’endroit avant le début de la saison touristique», indique Samira Azmi, directrice commerciale et marketing. Située au sein de l’hôtel Palm Plaza à l’Agdal, cette nouvelle adresse propose 240 couverts en plus d’une scène d’une trentaine de m2. 20 artistes s’y produisent. Rachid (Elvis marocain), Tori à la voix rocailleuse, Lilly débordante d’énergie, danseuses brésiliennes et danseuses bulgares se relaient sur scène chaque soir. Un spectacle de 3 heures, tout en lumières et en couleurs et une chorégraphie préparés depuis plusieurs mois. Les décors qui sont en verre, métal et marbre sont une pièce maîtresse du spectacle offert par le nouveau restaurant qui a nécessité un investissement de 23 millions de DH. Une grande partie est dédiée aux sons et lumières. Il est opérationnel 6 jours sur 7 et cible aussi bien une clientèle étrangère que nationale et familiale. Ses promoteurs tablent à moyen terme sur un taux de remplissage de 70%. « Dans un premier temps, nous avons opté de présenter le produit à des professionnels et des prescripteurs telles les agences de voyages», insiste Azmi. Et pour ne pas lasser les habitués, l’établissement compte opérer des changements tous les trois mois avec de nouvelles têtes d’affiche qui seront introduites. Avec le Jet Set diner’s show, les promoteurs souhaitent introduire une «plus-value» dans l’Agdal qui abrite malheureusement plus d’hôtels que de lieux d’animation, loin d’en faire une zone touristique animée, déplore Lahcen Zemat, directeur de l’hôtel Palm Plaza et promoteur de cette nouvelle adresse. Les investisseurs ont tendance à oublier le volet animation de la ville et à s’orienter uniquement vers l’hôtellerie alors que le challenge de la destination n’est plus dans l’offre d’hébergement, mais dans le contenu de la marque.

     

    De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc