×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Marrakech/Tamansourt
Les bâtiments verts sortent de terre

Par L'Economiste | Edition N°:3968 Le 14/02/2013 | Partager
Al Omrane mène un projet démonstrateur en efficacité énergétique dans la ville satellite
Isolation thermique des toits et planchers, double-vitrage, chauffe-eau solaire…, les caractéristiques
L’ADEREE et l’UE apportent leur soutien

Cinq projets d’Al Omrane ont été retenus comme expériences pilotes pour démontrer la faisabilité de bâtiments verts

Isolation, double-vitrage, orientation des constructions, chauffe-eau solaire… ce sont là les caractéristiques des bâtiments verts qui devraient introduire des techniques d’efficacité énergétique dans leur construction. Le groupe Al Omrane anticipe cette nouvelle orientation et mène 5 projets pilotes à travers l’ensemble du Royaume dont l’un est à Tamansourt, les résidences Jacaranda.
Le groupe y a d’ailleurs organisé une visite de chantier, mardi dernier pour présenter le programme et ses spécificités. Projet démonstrateur en efficacité énergétique «les résidences Jacaranda» (264 logements sociaux à 250.000 DH) intègrent plusieurs solutions techniques comme l’isolation thermique au niveau des toitures et des planchers bas et des murs, le double vitrage, les stores à projection, des robinets hydro-économes, chauffe-eau solaire individuels… Ainsi, ces résidences, explique Badre Kanouni, président du Directoire du Holding d’Aménagement Al Omrane, devraient offrir un cadre de vie plus attractif grâce à une conception de logements intégrant des solutions architecturales, techniques et urbanistiques respectueuses de l’environnement tout en garantissant une réduction maximale de la consommation d’énergie.
La généralisation de ces techniques à l’ensemble des projets ne saurait tarder. Pour Kanouni, l’évaluation de cette expérience permettra de quantifier les besoins et les choix des matériaux et une fois bien étudiés, des investissements plus importants dans ce secteur vont suivre. «Cela entraînerait automatiquement une réduction des coûts», espère-t-il. Outre Tamansourt, Al Omrane mène le même programme à El Hajeb, Agadir et Nador en plus d’un projet tertiaire, le siège de la société Al Omrane Chrafate (Tanger). Ce sont des projets de démonstration initiés dans le cadre du programme d’efficacité énergétique dans le bâtiment, menée conjointement par l’Agence pour le développement des énergies renouvelables (ADEREE) et la délégation de l’Union européenne. Celle-ci finance le surcoût de l’investissement estimé en moyenne entre 10 et 11%. Pour rappel, à l’issue d’un appel à propositions, 9 projets ont été retenus: 5 portés par Al Omrane, 2 par des hôteliers et 2 autres concernent des sièges d’entreprises. Les constructions sont conçues dans une vision durable et isolent l’enveloppe du bâtiment (murs, sol, toiture et ouvertures) en vue de permettre un confort thermique intérieur sans consommation d’énergie et avec une réduction de la facture énergétique des ménages estimée à 23%. 


De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc