×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Agadir prépare son plan régional logistique

Par L'Economiste | Edition N°:3963 Le 07/02/2013 | Partager
Le Souss s’appuie sur l’expertise canarienne
La création d’un cluster au programme

Le Souss est traversé par plusieurs flux d’import-export tels que les acheminements du Sud au Nord des primeurs ou encore des produits agroalimentaires. Un des défis à relever pour mener à bien la stratégie en question est de lutter contre l’informel 

Le développement de la logistique est actuellement au cœur des discussions à Agadir. Institutionnels, milieu d’affaires, élus de la région et universitaires multiplient les rencontres sur le sujet. La question est  particulièrement étudiée dans le cadre de la coopération avec les Iles Canaries. Et ce, à travers le projet Quantara également intitulé «promotion de la coopération entre petites et moyennes entreprises et les clusters de l’espace transfrontalier îles Canaries-Sud du Maroc». Pour l’heure, il est prévu de mettre en place un cluster transport logistique dans le Souss sous la forme juridique d’une association. C’est ce qui a été annoncé lors d’une réunion au Centre régional d’investissement du Souss Massa Draâ à l’occasion d’une rencontre bilatérale entre les deux régions. Concrètement, les institutionnels canariens accompagneront le Souss dans l’opération par notamment un consulting spécialisé de février à octobre 2013 et soutiendront ce chantier à travers un apport financier de 150.000 euros.
La mise en place du cluster logistique facilitera la mutualisation des moyens des secteurs concernés par le projet et permettra d’identifier les attentes des opérateurs avant la mise en place d’une plateforme logistique dans la région. A ce niveau, les besoins en foncier pour l’aménagement d’une telle structure sont de 240 ha à mobiliser à Agadir dans le cadre de la stratégie nationale logistique. Pour l’heure, les responsables de l’Agence marocaine de développement de la logistique multiplient les contacts be to be dans le Souss. Et ce, de manière à coordonner les actions et associer tous les acteurs à l’élaboration du plan régional logistique. Cela passe, avant la conclusion du contrat régional, par la construction d’une véritable communauté logistique s,oussie d’où l’intérêt de la création de ce cluster qui devrait avoir un effet structurant sur le secteur de la zone. A l’échelle régionale, les besoins en la matière sont importants. Le Souss est traversé par plusieurs flux du genre tels que les acheminements des primeurs ou encore des produits agroalimentaires, du Sud au Nord. Ceci sans oublier les approvisionnements en céréales ou encore en matériaux de construction en raison de nombreux chantiers dans la localité. Comme ailleurs, un des défis à relever pour mener à bien la stratégie est de lutter contre l’informel. 


De notre correspondante, Malika ALAMI   

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc