×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    El Haouz se spécialise dans l’hôtellerie

    Par L'Economiste | Edition N°:3601 Le 23/08/2011 | Partager
    Le Roi lance plusieurs projets dans la commune rurale de Ghmat
    Centre de formation à l’hôtellerie, boulangerie, unités de transformation…
    3.000 personnes devraient en bénéficier

    Le Souverain jetant les bases du futur centre hôtelier et de restauration qui devrait former à son démarrage quelque 25 jeunes filles, le 20 août dernier à Ghmat

    UNE journée chargée pour le Souverain au Haouz, samedi 20 août. Il a procédé au lancement de plusieurs projets. Le premier concerne un centre de formation aux métiers de l’hôtellerie et de restauration, qui sera réalisé au sein de l’école «Ryad Azaytoun» dans la commune rurale de Ghmat. Il bénéficiera aux jeunes filles déscolarisées issues des villages de la vallée de l’Ourika en leur assurant une formation qualifiante et un savoir-faire technique qui les aideront à intégrer le marché du travail.
    D’une capacité pédagogique de 20 à 25 places, le centre dispensera des formations dans les métiers de base de l’hôtellerie et de la restauration dont l’encadrement sera assuré par l’Office de formation professionnelle et de promotion du travail. S’étalant sur une superficie couverte de 316 m2, il dispose d’une cuisine pédagogique, de deux chambres pédagogiques, d’un salon, d’une salle à manger, de salles de bains pédagogiques en plus d’une chambre froide, d’un économat et de vestiaires. Un centre qui tombe à pic dans la région du Haouz qui voit éclore de plus en plus d’hôtels et de restaurants et qui nécessiteront bientôt une main-d’oeuvre qualifiée. Dans l’agriculture, plusieurs programmes de développement de projets générateurs de revenus ont été menés dans la commune de Ghmat soutenus par la Fondation Mohammed V pour la solidarité dans la région d’El Haouz. Ces projets, également présentés au Souverain, ont mobilisé des investissements de l’ordre de 1,85 million de DH. Il s’agit de trois unités de trituration d’olives et d’une unité de distillation d’eau de fleur d’oranger, de l’équipement d’une boulangerie et d’une unité de production de produits dérivés, ainsi que de divers projets d’appui à la culture de safran et à la plantation d’arbres fruitiers (pommiers et amandiers). Ces projets bénéficieront à près de 3.000 personnes regroupées en 14 associations et coopératives des douars et communes de Lalla Takerkoust, Ghmat, Aït Ourir, Aghbar, Tazzart et Zrikten. Grâce à la valorisation des produits du terroir, ces projets visent le développement et la création d’activités génératrices de revenus, comme ils participent à l’amélioration des conditions de vie des populations concernées, particulièrement les femmes et les jeunes. A noter que le Haouz est le chef-lieu des ONG. Plus de 5.000 associations locales, ONG nationales et internationales s’y activent.

    B. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc