×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Essaouira tourne normalement

Par L'Economiste | Edition N°:3591 Le 09/08/2011 | Partager
Tous les restaurants et cafés ouverts à midi
La ville est très animée durant les nuits de Ramadan

Sur la place Moulay Hassan, cœur de la médina, tous les restaurants et snacks sont ouverts pendant la journée et proposent aux touristes de quoi se restaurer

En tant que ville touristique, Essaouira continue à fonctionner normalement pendant Ramadan. Business oblige, la priorité des restaurateurs est de voir leur chiffre d’affaires se maintenir. Surtout que la saison touristique est plutôt difficile cette année. Ainsi, durant ce mois saint, les touristes n’auront pas à se plaindre. Ils pourront, comme d’habitude, aller prendre un café pendant toute la journée et trouver où se restaurer sans trop d’effort. Une exception cependant, au moment de la rupture du jeûne, la plupart des établissements ferment. Certains rouvriront plus tard, d’autres pas.
Du côté de la plage, la plupart des restaurants affichent ouverts midi et soir. C’est le cas notamment des restaurants «Chalet de la plage» et «La Baie». «Depuis que nous avons démarré, nos restaurants ont toujours fonctionné normalement pendant le Ramadan. Nous ne voulons pas pénaliser nos clients. D’ailleurs, l’année passée, notre chiffre d’affaires est resté pratiquement égal aux autres mois de l’année», souligne Khaled Ben Ghadda, patron des deux établissements. A la place Moulay Hassan, cœur de la médina, tous les restaurants et snacks sont également ouverts au moment du déjeuner. «Nous ouvrons comme d’habitude et notre carte ne changera pas», souligne un restaurateur. Certains, comme les snacks et les boulangers ont même gonflé les stocks. «La pâtisserie se vend encore mieux au cours de ce mois, surtout auprès de la clientèle marocaine. Nous préparons donc plus de marchandise à l’avance», souligne un patron de snack.
Des touristes, qui ont vécu le Ramadan à Essaouira l’année passée, se disent, relativement contents des services offerts par la cité des Alizés pendant ce mois sacré. «Durant toute la journée, nous avons pu trouver sans problème de quoi nous restaurer. Cependant, au moment de la rupture du jeûne, toute la ville s’arrête! Il a donc été assez difficile pour nous de bénéficier de certains services», souligne l’un d’entre eux. D’autres expliquent également qu’il est plus difficile de trouver un petit coin pour le petit déjeuner sur le coup de huit heures du matin.
Passée la rupture du jeûne, la ville offre une belle animation. Tout un programme a, en effet, été prévu cette année par les autorités municipales et provinciales, ainsi que les hôteliers pour booster l’animation durant ce mois de Ramadan. Une grande scène a déjà été montée sur la place principale. De plus, certains cafés proposent des soirées spéciales Ramadan qui rencontrent généralement beaucoup de succès auprès des touristes locaux et des habitants de la ville!

Marie-Noëlle RASSON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc