×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Ramadan/Les plans restos pour les touristes
A Marrakech, les franchises pour dépanner

Par L'Economiste | Edition N°:3591 Le 09/08/2011 | Partager
Cafés et snacks fermés dans la journée
Dans les hôtels, les cuisines tournent à longueur de journée

Dans la rue Yves Saint Laurent, les snacks tournent normalement tout au bonheur des touristes qui affectionnent plutôt les sandwichs que les menus gastronomiques

Habituellement, Ramadan est un mois où tout fonctionne au ralenti. Et les cafés et restaurants sont les premiers. Pour ce ramadan 2011, plusieurs ont préféré carrément baisser leurs rideaux. C’est que Ramadan coïncide avec un mois de congé et les restaurateurs ont un peu délaissé les touristes qui continuent à programmer leurs vacances à Marrakech.
Dans le centre ville de Marrakech, au Guéliz, les franchises américaines (Mc Do, Pizza Hut, KFC) continuent d’assurer les services en journée et le soir. Des restaurants comme le Kechmara, Solarus, le Café de la Poste aussi. Mais, il est difficile de trouver une pizzeria ou un snack ouverts. L’offre est limitée également du coté des restaurant gastronomiques. Le Jacaranda et le restaurant de la Renaissance font l’exception.
En revanche, nouveau cette année, la rue Yves Saint Laurent continue à fonctionner normalement. C’est une petite rue en face des Jardins Majorelle créées en hommage au couturier. Les touristes peuvent se reposer et se restaurer dans les pizzerias et les sandwicheries installées sur cette rue. Certes, les touristes qui visitent la ville sont bien informés et sensibilisés quant aux changements qui interviennent dans la ville durant le mois de Ramadan. Mais on s’attendait que l’industrie de la restauration qui, rappelons-le, s’est fortement développée au cours des 10 dernières années soit mieux organisée. On compte dans la ville ocre plus de deux cents restaurants, sans parler des cafés, bistrots et autres gargotes de Jamaâ El Fna en soirée.
Du coté des hôtels aucun changement. Les restaurants relevant des unités hôtelières s’adaptent à leur clientèle. Des déjeuners sont programmés au courant de la journée et des ftours pour les résidents jeûneurs sont servis chaque soir.
Le Sofitel, les hôtels de la chaîne Kenzi organisent même des happy ftours. Mais, ils ne sont pas les seuls. Oasiria, (la plage de Marrakech) continue d’ouvrir ses portes en ce Ramadan. Ses snacks sont aussi ouverts pour les différentes clientèles. Un menu ftour y est également proposé.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc