×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Transit MRE: TangerMed cartonne

    Par L'Economiste | Edition N°:3589 Le 05/08/2011 | Partager
    Il a enregistré 46 % du trafic total
    Jusqu’à 50 % de réduction sur la ligne Tarifa-Tanger

    A l’arrivée comme au départ de nombreux MRE ont décidé de leurs vacances en fonction de la date d’avènement du Ramadan. Certains ont ainsi préféré les plages en juillet et d’autres la prière en août

    Le mois de Ramadan semble rythmer cette saison d’été. En effet, ce mois sacré qui par le hasard des calendriers est tombé au mois d’août a pesé lourdement sur les plannings des dates de départ et d’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE). D’après les chiffres, une bonne partie de ces Marocains ont préféré avancer leur arrivée au Maroc pour passer leurs vacances avant l’avènement du mois de Ramadan. En tout cas, une grande pression a été constatée les jours de pointe et a surtout été très forte le dernier week-end de juillet, avec un peu plus de 10.000 passagers et 3.000 véhicules pour le seul port de TangerMed. Mais ces chiffres restent quand même relativement faibles par rapport à la pression ressentie lors des premiers jours de l’opération transit. En effet, le premier week-end de cette opération, ce ne sont pas moins de 11.000 véhicules qui ont fait le déplacement rien qu’en une seule journée.
    Cependant, la tendance reste à la baisse. En effet, le principal port espagnol, celui d’Algéciras a connu une baisse de 9% des départs par rapport à l’année précédente. Mais toujours est-il que lors de ces premiers jours de Ramadan, il est probable que l’arrivée des MRE dits de la première génération, venant passer le Ramadan en Famille déstabilise les statistiques. Par ports, la suprématie de ceux marocains n’est plus à démontrer.
    C’est celui de TangerMed qui règne en maître sur cette rive du Détroit avec celui espagnol d’Algéciras sur l’autre rive. Aussi, la ligne TangerMed-Algéciras s’accapare près de 46% du trafic total lors de cette opération MRE, alors que la ligne Algéciras-Ceuta reste acculée à une deuxième position avec 18%, suivie par la ligne Tarifa-Tanger qui cumule à 9,9 %. Cette dernière ligne connaît un succès de plus en plus important avec des bateaux rapides et un temps de traversée plus court. Elle est accompagnée par un important effort tarifaire consenti par les compagnies qui l’exploitent allant jusqu’à 50% de réduction.
    En effet, le marketing reste l’une des grandes nouveautés de cette opération. Les compagnies sont sorties de leur réserve et ont, pour certaines, lancé une offre de réduction de tarif. Les critiques sur la hausse des prix et la concurrence aidant, surtout de l’aérien, ont fini par avoir raison à la grande satisfaction des voyageurs.

    Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc