×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Veolia Environnement renoue avec la rentabilité

Par L'Economiste | Edition N°:1765 Le 11/05/2004 | Partager

. Chiffre d’affaires en hausse au premier trimestreLe groupe français de services Veolia Environnement, présent au Maroc à travers Amendis et la Redal, a annoncé hier lundi un chiffre d’affaires consolidé total de 7,206 milliards d’euros au premier trimestre 2004, en hausse de 0,6% par rapport au premier trimestre 2003.Le chiffre d’affaires du nouveau périmètre du groupe, c’est-à-dire sans inclure les activités en Amérique du Nord cédées en 2003 ou en cours de cession, a progressé de 2,1%, à 6,868 milliards d’euros, a précisé Veolia Environnement dans un communiqué.Les activités nord-américaines cédées ou en cours de cession ont pour leur part réalisé des ventes de 338 millions d’euros, en recul de 22,8%.Veolia Environnement annonce qu’il “maintient ses objectifs de rentabilité et d’équilibre de financement sur l’ensemble de l’année 2004”.Ces objectifs, annoncés en septembre 2003 et réitérés début 2004, consistent en une croissance de l’activité comprise entre 4 et 8% pour 2004 et 2005, une rentabilité des capitaux employés située entre 8 et 9% après impôts dès 2005, et un programme d’économies d’au moins 80 millions d’euros en 2004. Veolia ajoute dans son communiqué que “les cessions annoncées viendront, comme anticipé, améliorer la situation financière du groupe”, qui a accusé une perte nette part du groupe de 2,054 milliards d’euros en 2003.Au premier trimestre 2004, le groupe a réalisé un bénéfice d’exploitation (Ebit) de 486 millions d’euros, en hausse de 12,7% à changes constants par rapport au premier trimestre 2003, ajoute le communiqué.Veolia explique cette performance par l’arrivée à maturité de plusieurs contrats d’eau en Europe et en Asie, de propreté en Europe du Nord et de services à l’énergie en Europe du nord, et par la mise en place de mesures de restructuration et d’augmentation de la productivité.Par branche, le chiffre d’affaires atteint 1,472 milliard d’euros (+3%) pour la propreté, 1,536 milliard d’euros (+5,2%) pour les services énergétiques et 857 millions d’euros (-4,6%) pour les transports.L’endettement financier net consolidé de Veolia Environnement atteignait au 31 mars dernier 12,4 milliards d’euros, en légère hausse par rapport à la fin du premier trimestre 2003, poursuit le groupe sans chiffrer cette augmentation. (Synthèse L’Economiste)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc