×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La ville accueille la collection Attijariwafa bank

Par L'Economiste | Edition N°:1903 Le 25/11/2004 | Partager

. L’exposition se tient jusqu’au 31 décembre prochainBanque et culture, un mélange que l’on ne voit pas trop souvent au Maroc mais que le groupe Attijariwafa bank a réussi. Pour la première fois depuis sa création, la collection regroupée de peintures issues des collections de la BCM et de Wafabank est exposée en dehors de Casablanca, à Tanger. Et c’est la prestigieuse Galerie Delacroix qui a eu le privilège de la recevoir. Un mélange que l’on n’a pas manqué de relever lors du vernissage de l’exposition où l’élite de l’art dans la région se trouvait côte à côte avec celle des financiers et industriels de Tanger. L’exposition est organisée en collaboration avec l’Institut français du Nord. Elle se compose d’un choix d’œuvres du fonds Attijariwafa bank et constitue «un voyage dans l’histoire de la peinture contemporaine marocaine», selon ses organisateurs. En raison du manque d’espace, mais aussi à des fins didactiques, la sélection présentée se limite aux œuvres datant des années 60 à nos jours, notent les organisateurs.Y figurent des œuvres de Farid Belkahya, Saâd Bencheffaj, mais aussi Ahmed Ben Yessef, Mustapha Boujemaoui, Mohamed Drissi, sans oublier Abderrahman Meliani, Mehdi Kotbi ou Châïbia, entre autres grands noms de la peinture marocaine. L’exposition qui se déroule jusqu’au 31 décembre sera enrichie par des visites commentées, organisées par l’Institut français. En plus, un cycle de conférences sera organisé sur l’histoire de la peinture contemporaine marocaine et ses perspectives, agrémenté d’un hommage à des peintres marocains disparus récemment. A noter que cette exposition constitue la première sortie au nord de la nouvelle entité après la fusion de la BCM et de Wafa bank, ce qui n’a pas manqué d’être perçu comme un rapprochement avec les clients des deux ex-banques. A. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc