×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tafraout
4.000 plants pour le reboisement de l’arganier

Par L'Economiste | Edition N°:1903 Le 25/11/2004 | Partager

. Le coût de l’opération est estimé à 300.000 DH Ce sont près de 4.000 arbres au total qui seront plantés à Ammelne dans la région de Tafraout pour le reboisement de l’arganier. Les initiateurs du projet sont la Fondation du Sud pour le développement et la solidarité et l’association française Agropolis. Cette dernière opérant dans la région du Languedoc-Roussillon en France fédère 20 organismes spécialisés, entre autres, dans la recherche, la formation, le transfert de technologie, l’agronomie, l’élevage et la biodiversité. Le développement rural et les industries alimentaires des régions tropicales et méditerranéennes sont également parmi les activités de ses membres. Pour le projet de reboisement de l’arganier, Agropolis a alloué un montant de 100.000 DH. De son côté, la Fondation du Sud a octroyé pour la réalisation du programme 200.000 DH. Une enveloppe totale de 300.000 DH qui permet non seulement l’achat des 4.000 arbres mais également la rémunération des encadreurs de l’opération, à savoir l’ingénieur chargé des travaux et les adhérentes de la coopérative d’argane d’Ammelne qui accompagnent le projet. Celui-ci permettra à terme d’assurer la pérennité de l’activité de production de l’huile d’argane dans la région et aussi de participer à son développement durable. C’est en présence de Souilem Bouchaab, gouverneur de la province de Tiznit, des représentants de la commune d’Ammelne, des membres de la Fondation du Sud (FS) et d’Agropolis que l’opération de plantation d’arbres a démarré lundi dernier. Cette journée a été marquée également par la conclusion d’une convention entre la FS et Agropolis. Les deux ONG envisagent à travers ce partenariat de réaliser des études au profit du développement durable et l’amélioration des revenus des habitants du Souss-Massa Drâa. Il s’agit également d’entreprendre ensemble des actions concrètes favorisant l’environnement et la sauvegarde du patrimoine culturel de la zone. En attendant, la Fondation du Sud étudie depuis plusieurs mois la possibilité d’implantation de sept musées à thèmes différents dans la région. L’un d’eux, dédié à la valorisation des produits de l’arganier et au processus de production de l’huile d’argane, sera implanté à Ammelne, en raison de la spécificité du site. L’objectif de ce projet de sept musées est en outre de préserver et montrer le savoir-faire des artisans de la contrée et assurer son développement durable par la mise en place d’activités génératrices de revenus pour les habitants des localités retenues. A noter que la Fondation du Sud a été créée en janvier 2004. La construction d’un centre de sauvegarde au profit de la jeune fille en partenariat avec la Fondation Mohammed VI est parmi ses plus gros projets en cours. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc