×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

La peine capitale pour le serial killer de Taroudant

Par L'Economiste | Edition N°:1910 Le 06/12/2004 | Partager

. Il n’a eu aucun signe de regret tout au long de son procèsLe serial killer de Taroudant a été condamné à la peine capitale. Le verdict de la Chambre criminelle près la Cour d’appel d’Agadir est tombé tard dans la soirée. La Cour a également condamné trois autres prévenus poursuivis pour viol d’un mineur et non- dénonciation d’actes criminels à des peines allant d’un an à quatre ans de prison ferme. La Chambre criminelle a condamné, Abdelaali H. auteur de neuf assassinats d’enfants et principal accusé dans cette affaire à verser un dirham symbolique à l’Observatoire national des droits de l’enfant et à l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), et des indemnisations variant entre 3.000 et 20.000 DH aux familles des enfants victimes. Le tribunal a décidé de ne pas retenir l’Etat en tant que partie dans cette affaire.Abdelaali H., né en 1962 à Taroudant, était poursuivi notamment pour meurtres avec préméditation, usage d’armes, recours à la torture, abus sexuels sur mineurs et enlèvement et séquestration de mineurs.Les faits remontent au 20 août dernier après la découverte d’ossements d’enfants à proximité de l’oued Al Ouaer, dans la région de Taroudant. Les corps des jeunes garçons avaient été déterrés avant d’être mis dans des sacs en plastique et déposés sur les lieux où ils ont été trouvés. L’enquête déclenchée à cette occasion a abouti à l’arrestation, moins de deux semaines après, du sinistre individu. L’assassin n’a pas hésité à reconnaître les faits retenus contre lui.La reconstitution des faits a démontré que le mis en cause entraînait ses victimes, des enfants nécessiteux, dans un terrain vague pour abuser d’elles sexuellement avec violence. Au cours de ses auditions, il a toujours semblé calme et serein. Presque satisfait de ses actes et content de lui. Une attitude qui a fait dire à certains “ou c’est un malade, ou il se joue de tout le monde”. “La sérénité qu’il a affiché tout au long de son procès avait quelque chose de démoniaque”, déclare un avocat qui a suivi le procès par simple curiosité. Histoire de voir comment allait réagir la bête!J. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc