×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Festival du film de Marrakech
Premier test pour la nouvelle équipe

Par L'Economiste | Edition N°:1910 Le 06/12/2004 | Partager

. 60 films projetés dans les trois salles de cinéma de la ville et au Palais des congrès. Un panorama du cinéma marocain est programmé C’est aujourd’hui que le gratin du cinéma international se retrouve et durant six jours pour la 4e édition du Festival international du film de Marrakech. La cérémonie d’inauguration se tient à 20 heures au Palais des Congrès de Marrakech avec un hommage à deux grands artistes: Claudia Cardinale et Youssef Chahine. Un troisième hommage sera rendu, demain mardi, à celui qui a pendant longtemps incarné le rôle de James Bond, Sean Connery. Une projection de cinq films des trois artistes est prévue tout au long du festival. Ce ne sera pas pour aujourd’hui toutefois. En effet, après la cérémonie d’ouverture ce soir, est au programme la projection du premier film en compétition, El Crimen Perfecto (Crime parfait) production espagnole.Au total, l’édition de 2004 connaîtra la participation de 14 longs métrages, dont la plupart sont inédits, en course pour le grand prix. Un film marocain est dans la compétition: Tenja de Hassan Legzouli qui raconte l’histoire d’un chef de famille marocaine immigré et dont les dernières volontés est d’être enterré au Maroc. Roschdy Zem est dans la distribution. Dix autres fictions seront projetées lors du festival, mais hors compétition.  Par ailleurs, plus de 20 films marocains et 10 films indiens sont au programme. Cette année, l’accès est payant, mais à un prix symbolique de 5 DH, indique-t-on auprès des organisateurs. Durant les trois années précédentes, l’on a valsé entre tickets payants, invitation ou encore entrée sur présentation du badge et c’est le public marrakchi qui n’en profitait pas.C’est donc la nouveauté de cette édition ainsi que la réduction du nombre de trophées qui ne sont plus que quatre: étoiles d’or, prix du Jury et prix des meilleures interprétations féminines et masculines. Il est vrai que l’on se perdait parmi les nombreux prix attribués lors des éditions précédentes, à tel point que tous les films sortaient gagnants et le prix perdait de sa valeur. C’est donc un premier test de la nouvelle équipe du festival, que beaucoup attendent au tournant. Apparemment, celle-ci n’a pas voulu apporter de grands changements sur un produit qui marche jusqu’à maintenant. La nouvelle équipe a retenu aussi les leçons du passé en programmant un panorama du cinéma marocain.Côté star et VIP, le festival aura les siennes, à commencer par le président du Jury, Alan Parker, le réalisateur du très controversé film «Midnight Express». La quatrième édition ne dérogera pas à la règle de celles qui l’ont précédée: celle de suivre la trace des grands-messes du cinéma comme Cannes par exemple. En dehors de Sir Parker, il y aura les doyens consacrés et aussi d’autres acteurs et têtes d’affiche.Les changements sont plus du côté des sites. C’est au Palais des Congrès que le plus grand nombre de projections (y compris inauguration et clôture) aura lieu. Les salles de cinéma de Marrakech sont mises à contribution. Elles sont au nombre de trois. Curieux tout de même de constater que malgré cette consécration de la cité ocre depuis 4 ans, elle attire si peu d’investisseurs dans le domaine.Enfin, côté affaires, le festival de cinéma de Marrakech est censé être un levier pour le 7e art au Maroc. Depuis son démarrage, il eut plusieurs grandes productions étrangères réalisées au Maroc. Le cinéma marocain, de son côté, s’est enrichi, quoi qu’en en dise. Du reste, d’autres retombées sont attendues, car le festival de Marrakech se veut aussi une opération marketing pour la ville et la destination Maroc.❏


Soirées VIP?

Peu d’informations circulent officiellement à ce propos. Habituellement, le festival de cinéma de Marrakech a ses soirées très chic où il n’est pas facile de se faire inviter. Certains sont plus intéressés par ces soirées que par les projections aussi intéressantes que celles programmées à cette quatrième édition. C’est aussi dans ces soirées que quelques affaires se font et où l’on peut voir de plus près les stars. Dérogera-t-on à la règle cette année? Sans doute pas. Des soirées privées sont au programme comme celles d’un fabricant de cigarettes ou de marque d’alcool dans des restaurants de la ville. Il y a aussi les incontournables comme la grande réception de Maroc Telecom. Chaumet, DIOR, mais aussi le groupe Akwa sont de la partie cette année, semble-t-il.


Le Programme

Lundi: InaugurationMardiPalais des Congrès:• Moolaade à 10h 30 (Sénégal) en compétition• Meng Ying Tong Niam à 14h30 (Chine) en compétitionLe Colisée:• Badis à 11h• Un amour à Casablanca à 14h• Moolaade à 18h• El Crimen perfecto à 22h30Rif:• Cauchemar à 14h30• Ali, Rabea et les autres à 17h• Chandralekha à 20hSaada:• Hadda à 14h30• L’homme qui brodait des secrets à 17hMercrediPalais des congrès:• Lapsia JaAIkuisia (Finlande) en compétition à 11h• Buenos Aires (Argentine) à 15h en compétition Le Colisée:• Sideways (USA) à 21h en compétitionRif:• Le coiffeur du quartier des pauvres à 14h30• Elle est diabétique, hypertendue à 17hSaada:• Al Kanfoudi à 14h30• Histoire d’une rose à 17h

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc