×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

L’OMP lance du surgelé à base de poisson blanc

Par L'Economiste | Edition N°:1809 Le 12/07/2004 | Partager

. Il sera commercialisé à 25 DH la barquette de 400 grammes Après 30 ans d’existence, l’Omnium Marocain de Pêche a fini par franchir le pas et lance une nouvelle gamme de produits surgelés à base de poisson blanc. Le produit a été baptisé Iwashii, nom du poisson préféré des Japonais. L’OMP dont l’actionnaire principal est le groupe saoudien Dallah Al Baraka, met ainsi sur le marché un produit innovant, pratique et accessible à toutes les bourses. Il est décliné en 4 formes différentes, à savoir le poisson haché, en médaillons, en bâtonnets ou en croquettes, à la façon du surimi. Il sera commercialisé dans les grandes et moyennes surfaces à 25 DH la barquette de 400 grammes, les croquettes à 20 DH et les médaillons à 18 DH. Les ménagères pourront apprécier sa préparation facile et son attrait côté présentation. En effet, les différents produits Iwashii peuvent être préparés à la poêle, au gril ou encore en sea-burger. Une façon moderne de consommer le poisson sur laquelle table le groupe. Cette gamme variée appelée “les saveurs du pêcheur”, est proposée dans un conditionnement moderne de 250 à 400 grammes et respectant les normes en matière d’hygiène. Pour Mohamed Laraki, président de l’OMP, l’emballage utilisé est “ce qu’il y a de mieux sur le marché”. Et d’ajouter que le respect du consommateur est une condition nécessaire à la réussite du nouveau concept. Lors d’un point de presse tenu jeudi 8 juillet à Casablanca, Laraki a insisté sur le sérieux et le savoir-faire qu’une telle aventure requiert. Les expériences avortées dans le domaine du poisson surgelé ont servi de leçon. D’autres initiatives ont buté sur les lacunes en matière de circuits de distribution, de respect des conditions d’hygiène ainsi que l’absence de structures modernes de conditionnement. Pour Hamid Jallal, directeur général de l’OMP, le projet dispose d’une capacité de valorisation de 36.000 tonnes par an pour un chiffre d’affaires de 500 millions de DH. Il s’appuie sur un système de distribution au point qui respecte la chaîne de froid ainsi que la traçabilité des intrants. L’OMP veut vulgariser la consommation du poisson à l’échelle nationale. Son ambition à terme est de porter cette consommation de 12 à 14 kilos par personne et par an. Pour Laraki, “c’est un paradoxe et une grande aberration que le Maroc dispose de ressources halieutiques importantes et que le consommateur local n’en bénéficie pas”. M.Bk

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc