×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Investissements touristiques
Les hôtels accaparent les 3/4 des fonds

Par L'Economiste | Edition N°:1854 Le 15/09/2004 | Partager

. Plus de 80 établissements en construction. La capacité supplémentaire approchera les 13.000 litsA en croire les chiffres, le secteur touristique est en plein chantier. Les projets en cours de réalisation sont au nombre de 143 dont 117 concernent les nouvelles créations et 26 des travaux d’extension ou de rénovation. Le parachèvement de ces projets devrait se traduire par la production de 20.920 lits supplémentaires dont 95% émanent des nouvelles unités hôtelières. Celles-ci absorberont 83% de l’enveloppe globale qui s’élève à plus de 5,6 milliards de DH. Parmi ces nouvelles créations, 10 sont des projets conventionnés et totalisent 4.329 lits pour un investissement de plus de 2 milliards de DH. Les projets non conventionnés sont pour leur part beaucoup plus nombreux (107) mais portent sur la production de 15.336 lits moyennant une enveloppe de 2,6 milliards de DH.La répartition des projets en cours de réalisation révèle que les nouvelles créations portent en premier lieu sur les hôtels 3 étoiles (29% de la capacité globale en construction). Les villages de vacances sont également en bonne position avec 24% de la capacité globale en cours de réalisation. Les hôtels 4 et 5 étoiles représentent seulement 19 et 6% de cette capacité. C’est donc l’hôtellerie classique (de 1 à 5 étoiles) qui prédomine avec 72% des sommes engagées et 67% de la capacité attendue.Sur le plan régional, Marrakech demeure le premier pôle d’attraction des investissements touristiques. La ville ocre a attiré 29% des investissements dans de nouvelles unités visant la production de 20% de la capacité litière globale. Casablanca arrive en seconde position avec 11% des investissements et de la capacité. La capitale économique est talonnée par Al Hoceïma (8% des investissements et 11% de la capacité), grâce au projet conventionné Luna Rossa.Quant aux travaux de rénovation et d’extension, ils concernent 26 unités hôtelières, en particulier les établissements 4 et 5 étoiles. Ces travaux devront se traduire par la réalisation de 1.255 lits supplémentaires moyennant un investissement de 973 millions de DH. Malgré leurs montants relativement modestes, ces opérations ont un impact important sur la consolidation de la capacité existante et l’amélioration de la qualité du produit offert. M. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc