×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Comment Singapour fait-il pour être si puissant!

Par L'Economiste | Edition N°:1663 Le 16/12/2003 | Partager

Pour donner au lecteur une idée de l’ampleur des enjeux portuaires et maritimes, contons les circonstances qui ont conduit le port de Singapour à devenir un “port planète”. Cette île Etat d’à peine 600 km2 abrite le premier port au monde en termes de trafic de conteneurs. Chaque heure, 234 conteneurs sont déchargés par des portiques pilotés à distance depuis un poste multimédias. Le port est relié à 700 autres ports et 130 pays. Il reçoit un million de passagers par an. Quelque 141.000 cargos y font escale chaque année. Pour rester à ce niveau, Singapour consacre chaque année un budget d’environ un million de dollars (quelque 10 millions de DH) à la recherche & développement, car il lui faut rivaliser avec une concurrence très forte. Hong Kong dispose de prestations presque similaires. La Malaisie ouvre un nouveau terminal en face de Singapour et l’Indonésie envisage deux nouveaux ports. Quant à la Thaïlande, elle veut construire l’équivalent d’un “canal de Suez”, afin de détourner l’ensemble du trafic. Pour faire face à cette menace, l’Autorité du Port de Singapour (PSA) se lance, dans une stratégie novatrice. Elle décide de globaliser sa structure en prenant des participations à l’étranger, pour un montant annuel de l’ordre de 250 millions de dollars. En 1998, elle décroche la concession du terminal pétrolier de Sinès pour une période de trente ans. En Italie, elle possède aujourd’hui 60% du terminal de Gênes et une partie du terminal de Venise. En Corée, elle s’est associée avec Samsung pour développer le deuxième port du pays, Inchon South Port. La PSA est également présente en Chine à Dalian et Fuzhou. Aux Etats-Unis, elle a construit le nouveau terminal de croisière de San Fransisco. En siégeant dans les conseils d’administration des principaux ports de par le monde, Singapour s’assure, de la sorte, un trafic et un développement durables.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc