×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Tourisme: Les régions plébiscitées en France

Par Amin RBOUB | Edition N°:5844 Le 16/09/2020 | Partager
Le littoral et la Bretagne, destinations préférées des Français
La Nouvelle Aquitaine et l'Occitanie en pole position

Le tourisme interne booste les régions françaises. L'été dernier, la majorité des Français ont plébiscité des vacances à proximité de chez eux. Une aubaine pour les régions et territoires! Et c'est la Bretagne qui a raflé la mise en s'imposant comme la 2e destination préférée des Français, derrière la Nouvelle Aquitaine et l'Occitanie.

toursime-regions-044.jpg

Autre tendance forte, beaucoup de Français ont renoncé aux vacances, compte tenu des restrictions des déplacements, des gestes barrières ou encore de la crainte de la résurgence d'une seconde vague de l'épidémie... Selon le sondage OpinionWay, ils étaient 44 % à prévoir de s’accorder quelques jours de voyages, contre 66 % l’an dernier. Parmi eux, 71 % déclaraient vouloir rester dans leur pays au cours de l’été. 

Plus encore, près de 9 sondés sur 10 (86 %) ont estimé que l’économie locale avait davantage besoin de soutien que les compagnies aériennes. Selon un autre sondage réalisé par 13 comités régionaux du tourisme (CRT), 86% des Français ont décidé de séjourner dans l'Hexagone contre 75% lors de l'été 2019. Près de la moitié de ces vacanciers (43%) ont opté pour le littoral. Du coup, la Bretagne a accueilli plus de touristes que prévu.

Les professionnels du tourisme de cette région se disent «très satisfaits» de leur saison. A lui seul, ce territoire a enregistré 54 millions de nuitées durant les mois de juillet et  août derniers. «C'est une prouesse en pleine crise sanitaire», commente un expert. D'autant plus que les touristes français représentent 84% de la clientèle.

Une affluence sans précédent qui est venue compenser l'absence de la clientèle étrangère habituelle. Ceci étant, et malgré cette forte attractivité, les opérateurs restent vigilants. Pour preuve, 60% des professionnels se déclarent inquiets à moyen terme, par rapport à l’avenir du secteur.

De manière générale, plusieurs régions, notamment la Côte d'Azur ou la Côte basque ont eu une fréquentation plus forte durant les mois de juillet et août par rapport à la même période en 2019. Mais cela n'empêche pas les professionnels du secteur de rester très prudents voire inquiets.

                                                                             

Situation inquiétante à Paris

En France comme ailleurs, tout le monde redoute l'impact d'une seconde vague plus virulente du Coronavirus. La reprise de la pandémie exacerbe les inquiétudes. Du coup, la saison d'automne est compromise. A Paris, la situation est très inquiétante et les professionnels redoutent de nombreuses faillites dans le secteur du tourisme. Selon les professionnels, le secteur s'attend à 50 voire 60 milliards d'euros de pertes. La période actuelle risque d'enregistrer des dégâts importants dans les grandes villes. C'est notamment le cas à Paris qui réalise la moitié de ses revenus pendant les trois derniers mois de l'année, notamment grâce aux foires et salons ou encore l'événementiel en général (MICE). Sauf miracle, la situation risque d'entraîner des faillites en série d'ici la fin de l'année.

A.R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc