×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Comment transformer la crise en opportunité

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5792 Le 29/06/2020 | Partager
Diversification et innovation, la recette d’OB Electronique
L’entreprise s’est reconvertie dans la maintenance indus­trielle et les respirateurs arti­ficiels

Si la crise Covid-19 a été fa­tale pour plusieurs entreprises et des milliers de postes d’emploi, certaines ont plutôt fait preuve de résilience. Cette capacité de résis­ter aux chocs et de rebondir est plus que jamais nécessaire en ces temps d’incertitude.

L’innovation et l’improvisation sont les meilleures armes pour réussir à passer le cap et aller vers d’autres horizons. C’est le cas d’OB Electronique, une entre­prise 100% marocaine, spécialisée dans la fabrication d’équipements électroniques de pointe.

usine-ob-electronique-092.jpg

L’usine OB Electronique s’étend sur une superficie de 6.000 m2 à Casablanca, Sidi Maârouf (Ph. OE)

Son carnet de commandes a été fortement impacté suite à la crise sanitaire mondiale. Mais le mana­gement n’a pas pour autant baissé les bras. «Nous avons profité de la diminution de l’activité pour lan­cer des projets de diversification qui nous tenaient à coeur depuis un moment», explique Karim El Ouaz­zani, DG OB Electronique, dont l’activité était entièrement dédiée à l’export.

Le management s’est donc tourné vers le marché local en misant sur 2 créneaux: la mainte­nance et l’innovation. «Nous avons décidé d’utiliser notre expérience dans l’électronique ainsi que les équipements que nous possédons pour offrir une solution de répara­tion en local d’équipements indus­triels», poursuit le dirigeant.

Durant la période de confine­ment, les équipes sont intervenues pour la réparation et maintenance de dispositifs divers: allant d’un automate d’imprimerie à une ma­chine d’injection de caoutchouc, en passant par une machine régulant le microdosage de l’eau dans les médicaments pour le compte d’un laboratoire pharmaceutique.

«Notre expertise dans l’électronique nous permet de proposer nos services à tous les industriels peu importe leur secteur d’activité et de réduire leur temps de cycle de réparation». Ces entreprises gagneraient à assurer la maintenance de leurs machines au Maroc au lieu d’attendre de lon­gues semaines pour une réparation à l’étranger.

Le second axe de diversification porte sur l’innovation. L’entreprise s’est reconvertie dans la fabrication de respirateurs artificiels en contri­buant à la fabrication des 500 unités annoncées par SERMP et Aviarail en partenariat avec le Gimas. «Nous avons reçu un prototype fabriqué qui nous a servi de modèle; ainsi que des cartes électroniques que nous avons rétrofitées pour adapter leur fonctionnement à celui du respira­teur artificiel. Nous avons réussi, dans un laps de temps assez court, à retravailler les cartes, optimiser leur câblage et les avons assem­blées pour nos partenaires», est-il indiqué.

En interne, une cellule dédiée à l’innovation a été lancée afin de mener des études et d’analyser la possibilité de fabriquer en local des équipements/consommables élec­troniques. Aujourd’hui, les équipes d’OB Electronique planchent sur la fabrication d’un thermomètre sans contact fabriqué au Maroc en plus d’autres projets dans le milieu mé­dical. «Au Maroc, les compétences et le savoir-faire sont disponibles, il faudra juste oser franchir le pas et faire preuve de compétitivité» affirme El Ouazzani.

Carte de visite

Fondée en 2002, OB Electronique est spécialisée dans la fabrication d’équipements électroniques et l’assemblage de cartes électroniques, intégrations, wrapping ou encore les assemblages filaires dans les domaines de l’aéronautique, des télécoms, ferro­viaire, énergies et santé... En 2004, l’entreprise, qui emploie 250 personnes (dont 30% ingénieurs), lance un partenariat exclusif avec le groupe français Selha. OB fabrique des produits sur site pour certains des plus grands donneurs d’ordre mondiaux, dont Airbus, Safran, Thalès... Depuis 2018, OB est certifiée NADCAP avec le statut MERIT qui est synonyme de maîtrise des process de fabrication des cartes électronique dédiées à l’aéronautique.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc