×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Bourse: Les fonds actions limitent la casse

Par Franck FAGNON | Edition N°:5792 Le 29/06/2020 | Partager
Une contre-performance de 16,7% à fin mai contre 19,05% pour le Masi
Les résultats semestriels devraient donner une tendance pour le reste de l’année

Deux mois après la débâcle de la Bourse ayant entraîné une chute de 21% du Masi en mars, les fonds actions affichent toujours une collecte positive. Elle s’établit à 630 millions de DH à fin mai contre une décollecte de 530 millions de DH à la même période en 2019.

amcc-092.jpg

Après un retour à l’aversion au risque en 2018 (décollecte de 571 millions de DH), les investisseurs étaient un peu plus portés sur les fonds actions en 2019 avec une collecte nette de 1,95 milliard de DH. Le regain pour le risque s’est poursuivi les premiers mois de 2020 avant la pandémie du Covid-19

Alors que l’année 2018 avait été négative pour les fonds actions (décollecte de 571 millions de DH et baisse de 8,7% du Masi), les investisseurs étaient revenus en 2019 avec un goût pour la prise de risque puisque les OPCVM actions avaient clôturé l’année sur une collecte nette de 1,95 milliard de DH suite au rebond du marché.

L’appétit pour le risque s’est poursuivi les premiers mois de 2020 - une position nette positive de 2,11 milliards de DH à fin février - avant que la pandémie du Covid-19 et les perspectives économiques sombres n’enrayent cette dynamique.

Au plus profond de la crise en mars, les rachats ont atteint 1,57 milliard de DH contre 410 millions de DH de souscriptions, soit une décollecte de 1,1 milliard DH. La position nette était également négative en avril mais, de 320 millions de DH seulement.

Si après cinq mois la collecte résiste, en revanche, la baisse des cours fait dévisser l’encours sous gestion de 16% à 31,7 milliards de DH à fin mai. Les fonds actions affichent une contre-performance annuelle de 16,7% contre une baisse de 19,05% pour le Masi.

L’actif net global s’est établi à 471 milliards de DH en mai, au même niveau qu’à fin 2019. La collecte nette des fonds «Obligation moyen long terme» (6,7 milliards de DH), monétaire (4,9 milliards de DH) et diversifié (1,6 milliard de DH) est contrebalancée par un rachat net de 8 milliards de DH pour les OPCVM «Obligations court terme» et la baisse de la Bourse.

La politique monétaire de la Banque centrale ayant conduit à une baisse de 0,75 point du taux directeur (0,25 point en mars et 0,5 point en juin) pourrait jouer en faveur du marché actions. Les arbitrages en faveur de ce compartiment dépendront aussi du bilan de santé des entreprises cotées à fin juin. Les résultats semestriels permettront aux investisseurs de mieux apprécier l’impact de la crise sur les entreprises et leurs perspectives.

F.Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc