×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Assurance maladie/retraite: Du nouveau pour la couverture sociale des indépendants

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5773 Le 02/06/2020 | Partager
Les cotisations revues à la baisse pour les petits commerçants
Concertation avec les professionnels à travers les chambres de commerce

Le projet de couverture sociale pour les commerçants refait surface. Il n’a jamais été autant d’actualité qu’en cette conjoncture difficile, tant au niveau sanitaire qu’économique. Les chambres de commerce, d’industrie et de services (CCIS)  planchent actuellement sur ce projet.

Leurs présidents ont en effet tenu récemment une réunion avec My Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’économie verte et numérique dans ce sens. Les discussions ont porté notamment sur les modalités d’application de l’assurance maladie et la retraite au profit des professionnels du commerce. Et la nouveauté de cette nouvelle mouture, c’est qu’elle prend en compte la capacité financière des différentes catégories des commerçants.

Les anciennes propositions avaient tablé, rappelons-le, sur des cotisations mensuelles de 600 à 750 DH. Des montants jugés au-dessus des capacités financières des petits commerçants. Les scénarios proposés dans l’actuel projet réduisent cette cotisation à 150 DH par mois pour les petits commerçants. L’approche proposée pour le déploiement du régime de la couverture sociale consiste en la répartition des commerçants en trois catégories: ceux assujettis au régime forfaitaire, non assujettis au régime forfaitaire et  auto-entrepreneurs.

Par ailleurs, le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, a tenu samedi 30 mai une rencontre avec les présidents des CCIS des 12 régions, en présence du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique.

Lors de cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des consultations tenues avec les diverses forces politiques, syndicales et associatives au sujet de la gestion de la période post-10 juin, El Othmani a mis l’accent sur l’importance de favoriser l’approche participative avec les CCIS, faisant savoir que cette réunion n’est que le début d’une série de rencontres de concertations, d’autant plus que la gestion de cette période de crise sanitaire requiert plus de collaboration avec les différents acteurs, y compris les chambres de commerce, d’industrie et de services.

Le chef du gouvernement a mis en avant le grand chantier visant à généraliser la couverture médicale à l’ensemble des professions libérales et les travailleurs indépendants, notant que ce projet connaît un nouveau départ, alors que son arsenal juridique devait être achevé depuis 2005. Aujourd’hui, les textes juridiques nécessaires ont été adoptés, permettant ainsi à trois catégories de ces professionnels de bénéficier de la couverture sociale.

Aziza EL AFFAS

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc