×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Enquête Sunergia-L’Economiste: Les revenus baissent pour (presque) tout le monde

Par Nadia SALAH | Edition N°:5753 Le 04/05/2020 | Partager
Mais moins on gagne, plus la chute est fréquente
Le profil social ressemble-t-il encore à ce que le Maroc dit de lui-même?
Les plus de 65 ans ont une place à part

Bien sûr moins on gagne plus l’impact est dur. Sur le fond, 60% des gens ont vu leurs gains diminuer, mais quand on touche moins de 2.000 DH, c’est-à-dire moins que le SMIG, ils sont 87% à dire qu’ils ont perdu peu ou prou de leur revenu! Autrement dit, presque tous. Cela fait un gros tiers au-dessus de la moyenne nationale.

Le cafouillage dans les distributions d’aides financières n’a pas arrangé les affaires des 3 millions de familles de l’informel qu’il fallait servir.  Le raidissement administratif qui a suivi n’a pas arrangé les choses. Avant de continuer, notons qu’il y a des personnes déclarant qu’elles gagnent plus. Leur part est cependant si petite que leur présence n’a pas signification.

Ce sont les plus de 65 ans qui disent le plus souvent gagner plus avec le covid-19 qu’avant: 9% d’entre eux. C’est chez eux que l’on remarque le plus grand nombre de répondants affirmant que leur revenu n’a pas changé. Les gains de 59% d’entre eux n’ont pas bougé.  Ce qui met cette classe d’âge dans une situation différente du reste de la population.

chocs-sur-les-revenus-053.jpg

La différence est assez importante pour que l’on s’y arrête. Aurions-nous là un effet des retraites: mensualités stables, que l’inflation ne ronge pas, puisque depuis deux décennies il n’y a plus d’inflation significative?

Cela vient-il d’un autre phénomène? Comment savoir? A la fin de cet article, il y a un espace courrier pour ceux de nos lecteurs qui voudraient apporter leur contribution à ce dossier un peu mystérieux.

Quoi qu’il en soit, si l’explication des retraites est correcte, alors le profil social du Maroc ne ressemblerait plus à ce qu’il dit de lui-même. Ce ne serait pas le premier cas où les Marocains n’ont pas une idée claire de leur réalité. Heureusement, les changements sont allés dans le bon sens.

Pour revenir aux pertes essuyées par les gens à cause du confinement, on voit que dans la force de l’âge, de 18 à 54 ans, la majorité, courte ou large, est concernée par la baisse de ses gains. L’enquête ne permet pas d’évaluer de combien ils sont amputés. On sait par les travaux du HCP que la croissance sera amputée de 8,9%, ce qui est énorme. Ce chiffre est deux fois plus important qu’il ne l’était début avril.

Les autres classes de revenu sont aussi touchées par les amputations de ressources, mais nettement moins.

Curieusement, les femmes sont un peu plus touchées que les hommes. Néanmoins la différence est faible: juste deux points.

                                                                            

Fiche technique

marge-derreur-revenus-053.jpg

La présente enquête est la troisième d’une série qui suit l’opinion publique marocaine depuis le 1er avril 2020. Elle se déroule sur le web les répondants s’auto-administre le questionnaire.
Pour la présente phase, 1. 495 personnes ont répondu valablement.
Nous avons 43% de femmes et bien sûr 57% d’hommes. 37% ont de 18 à 24 ans ; 27% de 25 à 34 ans ; 15% de 35 à 44 ; 8% de 45 à 54 ans ; 7% ont de 55 à 64 ans et 4% ont plus de 65 ans.
Ont été ajoutés, 50 jeunes de moins de 18 ans qui ont répondu valablement. Ils apportent en quelque sorte une mini-mini touche de jeunesse qu’il n’y avait pas dans l’enquête précédente, laquelle commençait au-delà de 18 ans. Mais on ne peut pas commenter valablement ce qui se passe dans ce groupe de jeunes personnes: la marge d’erreur y est de plus ou moins 14.

Les dix régions sont:
Casa Settat: 25%
Rabat Salé Kénitra: 18%
Beni-Mellal Khénifra: 4%
Fès Meknès: 15%
Souss Massa: 7%
Tanger Tétouan Al Hoceïma: 11%
Oriental : 6%
Marrakech Safi : 10%
Drâa Tafilalet: 2%
Région sud: 2%
Si nécessaire, les régions ont été regroupées en trois pour améliorer le sens des données.

En ce qui concerne les revenus :
22% de l’échantillon gagne moins de 2.000Dh
24% a entre 2.000 et 4.000 Dh
15% a entre 4.000 et 6.000 Dh
21% gagne entre 6.000 et 12.000Dh
18% gagne plus de 12.000Dh.

N.S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc