×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Modèle Bucket: Intégrez les besoins de vos troupes!

Par Karim Agoumi | Edition N°:5690 Le 04/02/2020 | Partager
modele-bucket-090.jpg

Récente au Maroc, l’application du modèle Bucket permet de manager en prenant en considération cinq aspirations essentielles des salariés dont les besoins de reconnaissance, de compréhension ou encore de contrôle (Ph. avenir-entreprises.fr)

Prendre en considération les be­soins réels des salariés pour pouvoir mieux les manager et stimuler leurs performances. C’est le concept parti­culièrement intéressant et original du modèle Bucket.

Une démarche toute récente sous nos latitudes qui permet de booster considérablement la moti­vation des troupes en les responsabili­sant davantage, ce qui influe positive­ment sur leur productivité.

Découvrez ce nouvel outil de gestion tout aussi efficace que percutant grâce à Ikhlass Ferrane, consultante en communica­tion et en management.

■ Une approche qui prend en compte les exigences des sala­riés
Le modèle Bucket est une approche qui fait suite à la célèbre pyramide des besoins de Maslow prenant en compte les besoins des individus. Transposée au monde de l’entreprise, la démarche devient un outil de gestion efficace per­mettant de satisfaire les exigences des salariés. Un travail réalisé au sein même de l’organisation par des consultants ou par des coachs externes, ou encore par des managers capables de revêtir ce rôle.
L’avis du spécialiste: Depuis les années 1920, plusieurs approches visant à hiérarchiser les besoins ont vu le jour. Celle qui a le plus marqué l’histoire? La pyramide d’Abraham Maslow. Un modèle qui semble toutefois dépassé de nos jours et qui n’est pas applicable à toutes les cultures… D’où l’intérêt des experts en sciences humaines et des psy­chologues de se pencher sur de nouvelles approches du même type. Ainsi, en 2004, un nouveau modèle – baptisé Bucket – a été initié par la chercheuse américaine en psychologie Susan Fiske. Il dégage une approche toute simple des besoins à satisfaire.

■ Un formidable booster de motivation et de performances
Une fois déployé en entreprise, le modèle Bucket permet d’impliquer et de responsabiliser davantage les salariés. Il en résulte un véritable gain en matière de motivation et de cohésion des équipes. Quant aux performances individuelles et collectives, celles-ci s’en trouvent hautement améliorées. Mais la méthode permet également d’obtenir un style managérial plus flexible et conscient des besoins des employés.
 

ikhlass-ferrane-090.jpg

Ikhlass Ferrane est consultante en communication et en management certifiée en analyse DISC, Intelligence Emotionnelle EQ et en Moteurs de comportements WPMOT. Consultante en management et DG du centre d’accompagnement «I Progress», elle intègre régulièrement le modèle Bucket dans ses interventions en entreprise (Ph. I.F.)

L’avis du spécialiste: Mettre en ap­plication le modèle Bucket en entreprise permet d’accompagner plus efficacement les collaborateurs du groupe en dévelop­pant leur connaissance d’eux-mêmes et en renforçant leur motivation. Chaque acteur s’engage en effet davantage à réussir sa tâche et à contribuer assuré­ment à la réussite de l’organisation. Ce qui crée un espace propice à la satisfac­tion individuelle mais aussi collective.

■ Cinq axes essentiels et concrets sur lesquels agir
Déployer le modèle Bucket au sein des équipes nécessite pour le manager de garantir la satisfaction de plusieurs be­soins essentiels des salariés. Le premier – dit d’appartenance – consiste à dévelop­per un sentiment d’appartenance plus fort au groupe via des journées d’intégration. Autre besoin et non des moindres, celui de comprendre sa mission et ses objectifs tout en les intégrant au projet commun. Cela passe par des séances de brainstor­ming ou encore de communication via des workshops. Le besoin de contrôle, quant à lui, revient à faire le point sur sa situation professionnelle, ses aptitudes et ses compétences à travers des séances de coaching, des évaluations de fin d’année ou encore des bilans de compétences. Le manager ne devra pas non plus omettre le besoin d’amélioration de soi, qui revient à réaliser des progrès une fois l’auto-évaluation réalisée. Un axe essentiel qui passe par du coaching professionnel ou encore un travail sur soi. Enfin, le besoin de faire confiance répond à la recherche permanente par le salarié d’estime de soi et de reconnaissance. Pour le satisfaire, le manager peut réaliser des actions de team building ou encore organiser des célébrations de performances.
L’avis du spécialiste: Plusieurs besoins essentiels pour les salariés ont été ressortis par le doc­teur Fiske. Le premier – dit d’appartenance – répond à la nécessité d’être en affiliation et de tisser des relations sociales solides mais aussi permanentes. Le second besoin, dit de compréhension, revient quant à lui à assimiler ce qui se passe dans notre environnement et de le percevoir le plus clairement possible pour devenir plus effi­caces dans ses tâches. Parmi les autres besoins, l’on retiendra notam­ment la recherche de confiance, relative au sentiment de sécurité pouvant être ressenti à travers la bienveillance de son entourage.

pyramide-de-maslow-090.jpg

 

■ Une démarche encore au stade embryonnaire au Maroc
Le modèle Bucket fait timidement ses premiers pas au Maroc. L’approche américaine, utilisée par certains coachs nationaux, est demandée avant tout par les multinationales mais également cer­taines banques conscientes de l’enjeu du levier motivationnel pour la productivité de l’entreprise.
L’avis du spécialiste: Les mana­gers d’aujourd’hui sont de plus en plus conscients de l’intérêt d’adopter des approches permettant un renforcement de la cohésion et de motivation au sein des équipes. Le modèle Bucket en fait justement partie, puisqu’intégrant entre autres diverses activités consolidant des valeurs positives telles que la confiance ou encore l’amélioration de soi.

Karim AGOUMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc