×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 186.066 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 230.556 articles (chiffres relevés le 28/5 sur google analytics)
Régions

Taourirt: Priorité à la filière oléicole

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5667 Le 02/01/2020 | Partager
L’agroalimentaire, premier employeur industriel de la province
De nouvelles unités lancées pour renforcer la production et l’exportation

L’oléiculture est en passe de devenir le premier secteur industriel de la province de Taourirt. La filière, en nette croissance, représente une ressource agroalimentaire particulièrement porteuse, dynamique et structurellement organisée. Elle compte dix-huit unités modernes, dernière génération, et s’est renforcée par l’inauguration d’une nouvelle structure de conditionnement intégrée pour le conditionnement des piments cerises, olives et légumes conserves.

La réalisation de cette unité qui assure 45 emplois permanents et 300 emplois saisonniers, a nécessité 29,5 millions de dirhams. Étalée sur une superficie de neuf hectares, elle est constituée de neuf salles polyvalentes pour réception de la matière première, triage et calibrage, conditionnement, traitement de la matière première, stockage et emballage. 

«Bled Conserves» est spécialisée dans la transformation et la conservation d’olives, huile d’olive, pulpe d’abricot et de légumes. Sa capacité de production est estimée à 20.000 tonnes d’olives/an et 5.000 tonnes d’abricots/an.

filiere-oleicole-2-067.jpg

La tenue de ce salon vise également le renforcement du rôle de la chaîne de l’olivier en tant que vecteur de croissance économique et de la promotion de l’emploi au niveau provincial et régional. Pour rappel, la filière, au niveau de l’Oriental, occupe 11% de la superficie oléicole nationale avec 118.000 ha dont 87.000 ha productifs. La région dispose de 357 unités de trituration des olives (13% modernes) d’une capacité de 45.500 t/an et 10 unités de conservation d’une capacité de 27.000 t/an. 4 autres unités de valorisation sont programmées pour 2020

Avec cette nouvelle réalisation (inaugurée vendredi par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, en présence du wali de l’Oriental, gouverneur de la province de Taourirt et du président de la Chambre régionale d’agriculture), le groupe «Bled Conserves» renforce sa gamme productive en industrialisant d’autres produits comme la pulpe d’abricot, le piment et le citron, prune huile d’olive, etc.

Il vient également de lancer trois nouveaux emballages d’huile d’olive extra vierge et neuf cocktails d’olives marinés et aromatisé nature en plus des petits poivrons farcis. Une offre supplémentaire pour les exportations de la région, prisées pour leur qualité nutritive et assaisonnement spécifique (à base de plantes aromatiques locales).

filiere-oleicole-067.jpg

Les 2/3 de la production, en olives de table, sont issus des conserveries industrielles et près du 1/3 est obtenu au niveau des unités artisanales (Ph. AK)

Le volume exporté avoisine les 15.000 tonnes/an (vers les pays européens et les USA). Ce qui représente plus de 15% des exportations nationales et qui encourage les producteurs à améliorer leurs offres quantitatives et qualitatives. Ceci dit, le secteur traditionnel est prédominant avec 140 unités principalement pour les conserves d’olives. Ce qui nécessite des efforts supplémentaires dans le cadre du Plan Maroc vert, afin de conquérir de nouveaux marchés internationaux.  

La province de Taourirt compte une superficie oléicole de 12.600 ha dont 11.500 ha conduite en irrigué. Sa production annuelle en olives gravite autour de 50.000 tonnes dont 30.000 tonnes destinées à l’agro-industrie pour la transformation en olives de table. La quantité triturée annuellement est de 34.200 t.

«Pour répondre aux différentes commandes et honorer leurs engagements, les industriels de Taourirt s’approvisionnent de l’extérieur de la province en olives qui répondent aux normes internationales de qualité», précise Hamid Chebbabi, directeur régional de l’ONCA.

Pour donner plus de visibilité à ce secteur et booster ses potentialités agro-industrielles, Taourirt a abrité du 14 au 17 décembre la première édition du salon de l’industrie de transformation de l’olive, sous le thème: L’industrie de transformation, un levier de l’emploi et un acteur du développement.

Un salon pour se positionner

Le premier salon agroalimentaire de la province de Taourirt liste les nouvelles opportunités de l’industrie de la transformation, expose leur impact direct sur le développement économique local et  contribution à la promotion de l’emploi. Ce qui renforce le positionnement de la province comme pionnière dans le secteur de l’industrie de l’olivier au niveau de l’Oriental. Les stands  mis à la disposition d’une centaine d’exposants ont été agencés pour valoriser le savoir-faire des organismes professionnels, des coopératives locales et des investisseurs dans le secteur de l’industrie de l’olivier. En parallèle, des ateliers de réflexion et des tables rondes ont été tenus pour le conseil et l’assistance aux agriculteurs par des spécialistes dans la commercialisation, le paquetage, le marketing et le conseil agricole. Idem pour l’organisation d’un atelier technique de dégustation d’huile d’olive, ponctuée par un prix de qualité dédié à la meilleure huile d’olive.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc