×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Tétouan: 3 millions de DH pour relifter Azla

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5667 Le 02/01/2020 | Partager
    Aménagement du centre et des infrastructures de ce village de pêcheurs
    Une prolongation de la mise en place de la rocade méditerranéenne
    tetouan-azla-067.jpg

     La plage d’Azla est l’une des plus réputées de la côte Nord avec comme principal attrait la qualité de ses eaux et sa proximité de Tétouan (Ph. Adam)

    Azla, l’une des plages de choix des environs de Tétouan, monte en gamme. Le site est en train de connaître des aménagements importants en vue de faire de ce village de pêcheurs une future station balnéaire digne de ce nom. Parmi les premiers travaux, l’aménagement du centre du village et la mise à niveau de la voirie.

    L’estimation de ces travaux qui viennent de faire l’objet d’un appel d’offres est de près de 3 millions de DH dont le maître d’ouvrage est l’Agence pour la promotion et le développement des provinces du nord (APDN). L’ouverture des plis aura lieu le 20 janvier prochain et les travaux seront finalisés avant la fin de l’année.

    Les travaux permettront d’augmenter l’attrait de cette plage en renforçant son infrastructure, mise à rude épreuve durant les mois d’été. En effet, Azla attire un nombre important d’estivants séduits par la qualité de ses eaux et surtout sa nature sauvage. Quelques cabanons y sont loués en été, avec un camping sommaire comme principal attrait.

    tetouan-azla-2-067.jpg

    Il s’agit pour cette zone de profiter des suites du programme de mise à niveau de la rocade méditerranéenne dont ont bénéficié les autres bourgades de la côte Nord. C’est le cas de Jebha qui a décroché en 2019 le jackpot.

    Longtemps oubliée, son territoire a fait l’objet d’un programme de développement multisectoriel doté d’une enveloppe budgétaire de 2,17 milliards de DH financé par le Conseil de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Le programme s’étale sur trois ans (2019-2022) et concerne les communes du cercle de Jebha: Mtioua, Amtar, Ouzgane, Bni Rzin et Bni Smih.

    Le gros du projet concerne l’alimentation en eau potable. Une enveloppe de 610 millions de DH y sera consacrée avec la pose de 370 km de canalisations. Un problème dont ne souffre pas Azla, située à seulement 17 kilomètres de Tétouan.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc