×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossier Spécial

    C’est parti pour le déstockage de fin d’année

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5644 Le 29/11/2019 | Partager
    L’opération fin d’année a commencé dans les concessions
    Des promotions monstres
    Jusqu’à 80.000 DH de réduc­tion
    automobile-044.jpg

    Les concessions sont en fête. L’on y attend une affluence record en cette fin d’année. L’objectif est de tenter de rattraper la baisse des ventes depuis le début d’année (Ph. DR)

    Tout est paré pour booster les ventes en cette fin d’année. Il faut croire que le Black Friday qui commence of­ficiellement ce vendredi 29 novembre dans le monde va s’installer jusqu’à fin décembre dans les concessions. Outre écouler les stocks, les importateurs-distri­buteurs ont à coeur de résorber la tendance baissière dans laquelle est installé le mar­ché depuis le début d’année.

    Amputée du Salon Auto Expo, dont la prochaine édition est prévue pour juin 2020, 2019 n’a jusqu’à présent pas été des meilleures. Comme l’a confié tout récemment Adil Bennani, président de l’Association des Importateurs de voitures au Maroc (Ai­vam), «nous étions en tout début d’année entre -7 et -5%. Le mois de mars a été exceptionnel.

    Le contrecoup s’est fait res­sentir avec une chute de 45% des ventes en avril et en mai, le marché a régressé de -15% pour revenir à des niveaux un peu moins abyssaux qu’avant (-7,36% à fin octobre)». Si le marché termine «flat» cette année, cela serait une véritable per­formance, insiste-t-il. Plus encore chaque année à la même période, on «fête» l’au­tomobile.

    Rabais, remises, ristournes et plein d’autres surprises sont proposés dans les concessions. Celles-ci se parent de leurs plus beaux atours pour attirer les clients et réaliser le maximum de ventes. On ne battra certainement pas pour la troisième année consécutive le record des ventes puisque les plus optimistes tablent sur une baisse de 5% du marché à fin 2019. Il n’empêche que la course aux parts de marché en est aujourd’hui à son paroxysme. L’avènement du Black Fri­day et des fêtes de fin d’année devraient accentuer les mouvements.

    Cette année encore, les professionnels devraient bénéficier de facteurs avanta­geux comme la pluviométrie. Au rendez-vous en ce début de campagne agricole, elle influe fortement sur le moral des ménages. Les efforts des importateurs distributeurs sur les prix (jusqu’à 80.000 DH de remise) sont aussi un élément influant sur la décision même si ce n’est pas le plus impactant. Les services annexes (SAV, entretien, crédit, assurance, assis­tance, garantie…) sont aussi importants dans la décision d’achat. Justement, la bataille se gagne, dans le contexte maro­cain, aussi sur ces points.

    Comme chaque année, certaines marques n’attendent pas décembre pour lancer leur offensive puisque certaines ont déjà affiché la couleur. C’est particulière­ment le cas de Volkswagen qui est tradi­tionnellement celle qui lance les hostilités pour les marques généralistes. Les autres labels (Dacia, Renault, Opel, Seat, Kia...) se sont également illustrés.

    Dès lundi 2 décembre, la foire aux bonnes affaires devrait s’intensifier. Les stratégies commerciales des importateurs distributeurs vont, comme chaque fin d’année, s’exacerber au fur et à mesure de l’avancement du mois avec des offres plus alléchantes les unes que les autres.

    Nouveaux modèles (avec des prix de lan­cement intéressants), plans marketing et communication agressifs, remises impor­tantes et opérations spéciales... les marques sont prêtes à mettre le paquet pour écouler leurs stocks. De nombreux professionnels ont réaménagé leurs horaires d’ouverture avec des showrooms ouverts 7 jours sur 7, d’autres proposent des ventes flash sur une durée limitée, des expositions en plein air (Pop up store, journées portes ouvertes...). Il y a aussi ceux qui offrent de «gigan­tesques» ristournes sur leurs modèles en déstockage pouvant atteindre plusieurs di­zaines de milliers de dirhams.

    Ce n’est pas tout puisque des importateurs organisent des ventes privées exclusives. Il y a égale­ment la reprise de véhicule quelle que soit la marque et les offres garanties, assistance et d’entretien qui continuent à se démocra­tiser. La nouveauté, c’est l’offre de crédit zéro intérêts, zéro frais et 3 mois de différé.

    A ce titre, tous les importateurs distribu­teurs proposent le financement dans leur package. Certains disposent pour rappel de leurs propres marques blanches. Celles-ci proposent un important choix de formules crédit classique à la LOA ou encore le cré­dit ballon. Il existe même aujourd’hui de la LLD pour particulier.

    Certaines marques vont même jusqu’à associer le financement à l’assurance. D’autres font des promotions sur le ser­vice après-vente, particulièrement sur les pièces de rechange. Il ne reste plus que la demande soit au rendez-vous!

    Course effrénée à la perte de valeur

    Si la course effrénée au gain de part de marché est bénéfique au client, elle est, selon le président de l’Aivam assez néfaste pour la profession. Elle induit inéluctablement un recul de leur rentabilité induite par une perte de valeur dans un marché encore largement sous-équipé en véhicule.

    M. A. B.

    Consultez l'intégralité du dossier spécial Automobile sous format Pdf

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      mareac[email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc