×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: Grosse offensive sur le marché britannique

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5626 Le 31/10/2019 | Partager
    Objectif: 1 million de visiteurs en provenance de ce marché
    Les professionnels en ordre de bataille pour la 40e du World Travel Market
    Marrakech et Agadir aux premiers rangs

    Un million de touristes britanniques en 2020. C’est l’objectif du Maroc pour ce grand marché pourvoyeur de touristes dans le monde avec près de 60 millions de voyageurs par an. Le Maroc qui attire près de 700.000 touristes du Royaume-Uni ambitionne donc d’atteindre le million de touristes britanniques d’ici 2020.

    Un objectif ambitieux étant donné les circonstances -la baisse de la valeur de la livre et les effets inconnus du Brexit- bien que le Maroc a anticipé en scellant avec le Royaume-Uni un accord d'association global, restituant, dans le contexte des relations bilatérales, l’ensemble des avantages qu’ils s’accordaient mutuellement dans le cadre de l’Accord d’association Maroc-Union européenne.

    Pour le tourisme, il ne faut pas omettre d’autres facteurs comme la disparition d’un des plus grands TO britanniques, Thomas Cook, qui devait réaliser à lui seul près de 120.000 touristes (cf. L'Economiste n° 5599 du 24/09/2019). L’Office a entrepris depuis des plans d’action pour récupérer les parts de marché perdues. Reste que le marché évolue aussi en fonction du budget qui lui est consacré.

    Malheureusement, les managers de l’Office restent discrets à ce sujet. De leur côté, les professionnels lancent des offensives avec une importante délégation de voyagistes, hôteliers qui participe à la 40e édition du World Travel Market prévue du 4 au 6 novembre prochain, l’un des plus grands salons du tourisme du monde. Plus de 5.000 exposants venant de plus de 180 pays et 9.000 acheteurs sont attendus à cette grand-messe.

    L’ONMT sera présent avec un espace de 525 m2 dont 50 m2 dédiés à Agadir. Cet espace va regrouper 36 exposants marocains dont les CRT/CPT. Par ailleurs, 31 établissements privés auront leur propre stand. En effet, le Royaume-Uni reste le deuxième marché émetteur après la France pour des villes touristiques comme Agadir et Marrakech.

    En 2018, les établissements hôteliers de la cité ocre ont accueilli 214.000 touristes britanniques qui ont réalisé plus d’un million de nuitées. La croissance s’est poursuivie en 2019 avec une évolution de 17% à fin août, mais la faillite de Thomas Cook aura certainement un impact sur les autres mois. Les professionnels de Marrakech restent confiants pour ce marché.

    «Le produit de Marrakech correspond parfaitement aux attentes des touristes britanniques et le nombre de dessertes aériennes est en hausse», relativise cet expert. Le CRT de Marrakech va d’ailleurs présenter les nouveaux produits touristiques 2019/2020 de la Région Marrakech/Safi: Marrakech Océan drive/Marrakech D    ésert drive/Marrakech Mountain drive.

    Marché britannique à Marrakech

    • En 2e position après la France pour les arrivées et nuitées
    • Arrivées en 2018: 214.179 (+ 9% par rapport à 2017)
    • Arrivées en 2019 (fin août): 137.745 (+ 17% par rapport à 2017)
    • Nuitées en 2018: 1.077.686 (+3% par rapport à 2017)
    • Nuitées en 2019: 623.560
    • Trafic aérien: 53 fréquences aériennes du Royaume-Uni et de l’Irlande
    • 50% de l’ensemble du flux aérien en provenance de ce marché

    Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc