×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Stations thermales: Sidi Chafi, la source abandonnée

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5626 Le 31/10/2019 | Partager
    3 ans à peine après sa mise en service, le site laissé à l’abandon depuis plus de 2 mois
    Pompage, exploitation inten­sive, spéculation... les causes du tarissement indéterminées
    Des millions de DH partis en fumée?
    stations-thermales-026.jpg

    Manque d’entretien ou de bonne gestion, le hammam est fermé pour des raisons qui restent à déterminer... (Ph. A.K)

    En dépit des atouts thermo-miné­raux dont regorge l’Oriental, la région n’arrive pas à se distinguer sur ce créneau et répondre aux multiples attentes des populations locales. Les ressources natu­relles sont abondantes, mais ne sont pas valorisées via des politiques sectorielles percutantes.

    Pis encore, un laisser-aller manifeste est observé sur certains sites de l’arrière-pays. C’est le cas de la source thermale de Sidi Chafi (à 25 km à l’ouest de la ville de Taourirt) qui n’est plus opé­rationnelle depuis plus de deux mois. Les raisons de sa fermeture ne sont pas encore élucidées. S’agit-il du tarissement de la nappe avoisinante, de l’exploitation inten­sive ou d’une panne qui a affecté la pompe immergée utilisée pour puiser l’eau du puits qui alimente le hammam.

    Les spé­culations foncières et les conflits d’intérêt, qui gravitent autour de la commune avec la réalisation d’un village pour l’artisanat et les projets de mise à niveau du centre de Sidi Chafi (commune de Ktitir), sont également évoqués par plusieurs rive­rains du site.

    Toutefois, aucune réponse officielle n’est donnée sur la cause de la fermeture du hammam. Un bain thermale considéré comme unique source de reve­nus et d’attractivité pour la commune et qui drainait des centaines de visiteurs par jour. La fermeture de cette station ther­male intervient trois ans après qu’elle se soit offert un nouveau lifting, suite à des travaux d’aménagement destinés à faire valoir les potentialités naturelles et tou­ristiques.

    Une mise à niveau réalisée dans le cadre des programmes de l’Initiative nationale pour le développement humain (elle a nécessité 5,2 millions de DH). Ce projet socio-économique vise à accroître l’attractivité de la région en renforçant la structure économique et sociale ainsi que le tourisme dans la communauté de Ktitir en particulier et la province de Taourirt en général.

    Dans le détail, le coût de réhabilita­tion du hammam qui s’étale sur une su­perficie de 700 mètres carrés s’est élevé à 2,5 millions de DH. Il comprend 14 salles de douche, deux grandes salles de bai­gnoire pour hommes et femmes, une salle de réception et des installations hygié­niques, deux salles sanitaires et une salle technique.

    Pour renforcer la structure d’accueil du centre, 14 bungalows pour location ont été construits pour un mon­tant de 2,6 millions de DH. Dans le but de dynamiser l’attractivité commerciale du centre, un village pour les artisans est en phase finale de réalisation pour 4 mil­lions de DH. Un projet qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le dépar­tement de l’artisanat, le Conseil régional de l’Oriental et l’Agence pour le déve­loppement social ainsi que la province de Taourirt.

    S’y ajoute le programme de branchement de 43 maisons du centre au réseau d’eau potable pour 353.000 DH. Toutefois, ces efforts restent tributaires du renforcement et de l’élargissement de la route provinciale 6001 reliant la route nationale 6 au centre de Sidi Chafi sur 2,7 km. De même des tests hydrologiques sont nécessaires pour la compréhension des processus intervenant dans le cycle de l’eau ainsi que l’étude de leurs variations spatiales et temporelles.

    A.K.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc