×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Entrepreneuriat: Afriquia veut accompagner 1.000 startuppers

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5619 Le 22/10/2019 | Partager
    Le groupe lance son programme 1000 Fikra
    PopUp Business school, Mcise et Bidaya … les parte­naires
    Un financement à hauteur de 200.000 DH
    entrepreneuriat-afriquia-fikra-019.jpg

    En juillet dernier, quarante porteurs de projets ont pu accéder à la phase pilote de 1000 Fikra. Ils ont été suivis et formés durant 4 mois par des experts dans le domaine de l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, ils ont lancé leur propre business qui selon leur encadrant «devraient avoir un fort impact social ou environnemental» (Ph. 1.000 Fikra)

    AYUR, Nour Création, Babel Greenbox, Unigo, Al Qaws ...Vous ne les connaissez peut-être pas mais elles feront bientôt parler d’elles. Il s’agit de startups prometteuses, opérant dans des secteurs d’activité divers, qui viennent de naître grâce au nouveau programme d’accom­pagnement «1000 Fikra». Ils sont issus de la phase pilote qui à vu émerger une trentaine de startups.

    Cette initiative lancée par Afriquia, dans le cadre de sa politique RSE, a pour but de convertir 1.000 idées en 1.000 entreprises durant les deux prochaines années. Pour ce faire, le groupe a créé une Fondation «Maak» qui assurera le suivi du programme.

    Ils se sont ainsi alliés à trois experts dans le domaine de l’entrepreneu­riat, à savoir: PopUp Business School, une institution anglaise, connue pour son ap­proche innovante et performante d’encou­ragement à la création d’entreprise ainsi deux incubateurs marocains Bidaya et Mcise (Moroccan Center for innovations social entrepreneurship). «1000 Fikra est ouvert à tous. Nul besoin de prérequis, d’expérience, de diplôme, de piston, ni de fonds de roulement. Il suffit juste d’avoir une idée viable», a souligné, mercredi der­nier, Said El Baghdadi directeur général d’Afriquia.

    Pour accéder à ce programme il  faut commencer par s’inscrire sur le site web www.1000FIKRA.com et envoyer une présentation du projet. La sélection démarre par l’évaluation des idées par des experts. Ils seront jugés selon deux critères, la motivation et l’engagement des jeunes pousses et la viabilité du pro­jet. Les candidats retenus devront par la suite passer un entretien pour défendre leur idée. Une fois ces filtres de sélec­tion réussis, ils accéderont au programme 1000 Fikra.

    Les startuppers retenus suivront un Boot Camp de deux semaines. Ils y seront encadrés par PopUp Business School qui  les initiera aux fondamentaux de l’en­trepreneuriat. Ainsi, à travers les diffé­rents ateliers, ils apprendront à gagner en confiance en eux, acquérir l’état d’esprit d’un entrepreneur, lancer leur activité rapidement et transformer leur idée en business lucratif.

    Après cette première étape, les entrepreneurs bénéficieront d’une incubation de 4 mois avec Bidaya ou Mcise, selon leur région. Suivi indi­vidualisé, workshops collectifs et indi­viduels et séances de mentorat sont au programme. Ils auront également accès à un network d’experts et à une com­munauté d’entrepreneurs. Cerise sur le gâteau, ces startuppers auront également accès à un financement sous forme de subventions et de prêts d’honneur à hau­teur de 200.000 DH.

    Par ailleurs, les incubés pourront bé­néficier d’un accès illimité au Wifi ainsi qu’à des consommations aux Oasis cafés des stations-service Afriquia s’ils sou­haitent y travailler. «Pour ce qui est des candidats non retenus, ils se verront approcher avec un feedback constructif et une invitation à resoumettre leur idée à une session ulté­rieure», précise le groupe.

    50 sprints, pour les startups en phase de croissance

    Le groupe Afriquia lance également un programme d’accélération dédié aux startups marocaines portant des projets à fort potentiel de déve­loppement dans le secteur des nouvelles technologies ou du développement durable. Appelée «50 sprints», cette initiative accompagnera les entrepre­neurs qui sont en phase de croissance dans le déploiement de leurs activités aux niveaux national et international. Pour cela, il s’est associé à l’incubateur HEC Paris. Ce partenariat permettra au startupper sélectionné de bénéficier d’un programme d’incubation de 3 mois au sein de la Station F à Paris, plus grand campus de startups au monde. Durant cette période, ils seront coa­chés et pourront rencontrer des professionnels de leurs secteurs d’activité. Ils auront aussi accès à un financement, selon leur besoin et seront accom­pagnés pour leurs levées de fonds. L’appel à projets pour «50 Sprints» sera ouvert dans les prochaines semaines.

    Tilila EL GHOUARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc