×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Entrepreneuriat: Le CJD dévoile son nouveau programme

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5603 Le 30/09/2019 | Partager
    Le militant associatif Tariq Zidi prend les rennes de l’association jusqu’en 2021
    Un partenariat avec Maroc PME vient d’être signé pour former 200 TPE
    Livres blancs, tournées dans les universités, concours… les autres projets phares du mandat
    tariq_zidi_003.jpg

    Le militant associatif Tariq Zidi est le tout nouveau président national du Centre des jeunes dirigeants «CJD Maroc». Un nouveau mandat qui prévoit notamment la formation et le coaching de 200 TPE d’ici 2021 (Ph. Fadwa Al Nasser)

    Insuffler des idées créatives aux jeunes tout en les formant à devenir des chefs d’entreprise complets. C’est l’esprit du tout nouveau mandat récemment entamé par le Centre des jeunes dirigeants «CJD Maroc» pour la période 2019-2021. Une nouvelle page qui se tourne pour l’association, qui sera désormais dirigée par un militant associatif particulièrement actif.

    Le groupe embrassera, en effet, durant les deux prochaines années une nouvelle vision axée sur la thématique «Entreprendre entre rêve et engagement». Objectif : livrer des pistes de projet d’entreprise originales et susceptibles de motiver, voire de passionner les entrepreneurs. Sont ainsi prévus dans ce sens trois livres blancs, dont notamment un sur l’économie verte.

    «Ces niches sortant des sentiers battus et portant avant tout sur des chantiers récents représentent des créneaux stratégiques sur lesquels investir aujourd’hui», confie avec enthousiasme le nouveau président de l’association, Tariq Zidi.  Un déclic qui ne portera ses fruits que s’il est suivi d’un travail minutieux de concrétisation incluant prise de décision, fixation d’objectifs, prise de risques et engagement.

    «Nous accompagnerons ces jeunes entrepreneurs afin qu’ils deviennent des dirigeants d’entreprises pérennes et performantes», renchérit Zidi. «Nous visons par ailleurs l’atteinte d’une performance globale pour nos bénéficiaires, autrement dit répondant à des problématiques sociétales et environnementales, en plus de la question financière classique», ajoute-t-il.

    Un coup de pouce qui prendra notamment la forme d’un partenariat - venant tout juste d’être signé avec Maroc PME - pour former dès octobre  pas moins de 200 TPE sur le côté financier ou encore l’aspect marketing de leur métier. «Cette nouvelle convention avec l’agence nationale étatique consacrée aux entreprises de petite taille prévoit sept jours de formation ainsi que trois jours de mentoring», précise le responsable.

    Le volet sensibilisation fait également partie intégrante des nouveaux projets de l’organisme. Ainsi, des tournées dans des lycées de 8 villes du Royaume sont prévues au cours des mois prochains. De plus, pour encourager la fibre entrepreneuriale auprès des jeunes, le groupe organise un prix. Une compétition dont l’appel à candidature prendra fin en juin 2019 et qui récompensera les porteurs de projets les plus méritants.

    Dans la même veine, un concours de la performance globale, réalisé en partenariat avec l’association des universités francophones et destiné à des étudiants de niveau bac+5 provenant de 6 universités différentes, donnera l’occasion aux candidats de prendre conscience de ce process novateur et de mesurer concrètement son application au sein des entreprises.

    Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc