×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Enseignement: KMR consolide son modèle pédagogique en Afrique

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5515 Le 14/05/2019 | Partager
    Il obtient un prêt de 14 millions d’euros de l’IFC pour renforcer ses capacités
    Les facultés de médecine de Marrakech et du Sénegal, 1ères bénéficiaires
    enseignement-kmr-015.jpg

    Pour Mohamed Kabbadj (à g.), président de KMR, ce prêt permettra au groupe de poursuivre le développement de sa plateforme privée au Maroc et au Sénégal et contribuer à l’augmentation du nombre de professionnels de la santé dans les deux pays. Ci-contre, avec Xavier Reille, directeur de l’IFC pour la région Maghreb, concluant le nouveau partenariat (Ph. Mokhtari)

    Un nouveau souffle pour KMR. Le holding pédagogique-actionnaire de l’Université privée de Marrakech- vient d’obtenir un prêt de 150 millions de DH (14 millions d’euros) de l’IFC (International finance corporation), filiale de la Banque mondiale.

    Une partie de ces fonds ira au développement de la faculté privée de médecine de Marrakech qui a ouvert ses portes en octobre dernier avec une promotion de 60 étudiants. KMR utilisera également le financement de l’IFC pour développer  l’Université de médecine Saint Christopher Iba Mar Diop de Dakar, au Sénégal et construire des dortoirs de 250 lits pour les étudiants.

    Ce partenariat devrait contribuer à augmenter le nombre de médecins et de professionnels de la santé au Maroc et au Sénégal, où il existe actuellement un déficit, souligne Xavier Reille, directeur de l’IFC pour la région Maghreb. «L’enseignement supérieur reste une priorité stratégique où nous voulons soutenir les champions marocains et régionaux du secteur pour apporter des solutions nouvelles et innovantes et améliorer l’accès à une éducation de qualité».

    A noter que depuis 2010, l’IFC a engagé 125 millions de dollars dans des projets liés à l’éducation au Moyen-Orient et en Afrique. Son appui à KMR ne sera pas que financier puisque la filiale de la Banque mondiale apportera également son expertise pour les aspects environnementaux et sociaux ainsi que de gouvernance à KMR et aidera le groupe à développer sa plateforme privée au Maroc et au Sénégal.

    Le groupe pédagogique a en effet lancé un plan de développement continental dans le domaine de l’éducation avec deux objectifs  fondamentaux: l’accessibilité et l’employabilité, détaille Mohamed Kabbadj, fondateur et PDG de KMR. 

    Avec plus de 8.000 étudiants inscrits, le holding se transforme en un géant de l’enseignement supérieur privé qui dispense de nombreuses spécialisations dont des cursus en ingénierie, management, métiers de santé, tourisme et hôtellerie, ainsi que des programmes exécutifs.

    Au Maroc, son réseau comprend l’Université privée de Marrakech et l’Université internationale de Casablanca acquise en 2018 auprès de Laureate International Universities. A Dakar, le groupe a fait l’acquisition en 2015 de Saint Christopher Iba Mar Diop (SCIMD) une université de médecine de premier plan comptant plus de 1.400 étudiants de 21 nationalités africaines. Après le Maroc et le Sénégal, c’est en Côte d’Ivoire que le groupe compte implanter de nouvelles structures.

    Badra BERRISSOULE

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc