×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès/Tourisme: Le CRT enfin opérationnel

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5407 Le 07/12/2018 | Partager
    Les professionnels mettent fin à une crise de 7 mois
    Aziz Lebbar et Yassir Jawhar aux commandes
    Marchés débloqués, employés payés, plan d’action… au menu
    fes_tourisme_007.jpg

    Les président et président délégué du CRT promettent de «remettre Fès sur les radars en 2019, en partenariat avec les élus et autres acteurs de la destination» (Ph YSA)

    Bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme à Fès. En effet, le Conseil régional du tourisme (CRT- Fès-Boulemane), en panne depuis 7 mois, vient d’être réactivé.

    Ceci, grâce au wali Essaïd Zniber, qui a pris le terreau par les cornes, mettant fin au statu quo qui dure depuis l’élection (le 10 mai dernier) de Aziz Lebbar à la tête du Conseil. Election contestée par son rival Ahmed Santissi, président de l’Association des restaurateurs, ainsi que d’autres présidents d’associations professionnelles.

    Face à cette crise, et après moult tentatives de trouver un consensus, les responsables de l’administration territoriale ont poussé vers la relance immédiate de la promotion de la destination. L’Economiste revient sur les principaux défis du nouveau président du CRT de Fès.

    ■ Lever tous les blocages
    Les autorités locales veulent renforcer l’attractivité de la capitale spirituelle. Ceci passera par une instance professionnelle qui jouera pleinement le rôle de la promotion de la destination touristique. Essaïd Zniber s’est entouré, lundi dernier, des «sages de la profession» pour débloquer la situation. Le mot d’ordre du wali est de «travailler» et relancer les programmes promotionnels et d’animation culturelle et artistique. «Les synergies sont indispensables afin de mettre en place les meilleures conditions possibles et recevoir davantage de touristes», estime Aziz Lebbar. Ce dernier annonce la participation d’une forte délégation d’institutionnels (région, mairie, chambre de commerce…) à tous les salons du tourisme. A commencer par Fitur (Madrid) et Milan. En outre, le produit doit être mieux réparti sur tout le territoire et tous les acteurs doivent être convaincus de la nécessité d’animer la ville.

    ■ Eductours, presse spécialisée, semaines culturelles… aussi
    Une nouvelle feuille de route pour doper le tourisme et promouvoir la destination. C’est ce que préconise Yassir Jawhar, voyagiste et président délégué du CRT, pour qui la promotion de la destination doit être axée sur la culture, la nature et le thermalisme. Il est nécessaire d’oeuvrer en parfaite coordination entre les différentes provinces de la région, l’ONMT, le CRT et la mairie. L’objectif est de mettre en valeur le produit touristique local, consolider les infrastructures d’accueil et l’élaboration d’un plan d’action à même de faire de la destination un pôle d’attraction aussi bien pour les visiteurs étrangers que pour le tourisme national. Pour aller vite, Jawhar propose des éductours, une communication permanente (presse spécialisée), ainsi que des semaines culturelles et gastronomiques. Cette idée est vivement acclamée par les professionnels.

    ■ Cap sur le désenclavement aérien
    Parmi les principaux axes de travail, figurent le renforcement du transport aérien et des moyens de communication (guide touristique, site web,…), la consolidation du calendrier culturel et d’animation, la programmation de manifestations sportives et culturelles (golf CRT cup), la promotion du tourisme religieux, la participation aux foires et salons, ainsi que la professionnalisation des métiers du tourisme. Outre la réalisation d’un film promotionnel pour la région et l’édition et l’impression d’un guide sur le thermalisme et le bien-être, Jawhar annonce la préparation d’un guide sur les circuits de la médina, une brochure luxueuse sur la région touristique, le recentrage du site web du CRT, et un dépliant «Fès et monuments». Pour ce dernier volet, il est question d’inviter la presse nationale et internationale à découvrir les 27 monuments historiques restaurés, à l’initiative du Souverain. S’agissant du transport aérien, une liaison directe entre Fès et Dakar serait d’un grand apport. A noter que grâce aux dessertes aériennes, lancées notamment par Air Arabia, l’aéroport Fès-Saïss devrait dépasser 1,2 million de passagers en 2018. «Grâce à la densification du transport de point à point, nous terminerons l’année avec plus de 2,2 millions de nuitées», souligne Jawhar.
    ■ Plus d’un million et demi de touristes en 2019
    Le plan d’action du CRT se fixe un million et demi de touristes en 2019. Pour les conquérir, la stratégie promotionnelle sera focalisée sur le numérique et le digital. Signalons que l’orientation donnée au niveau de l’ONMT est d’utiliser davantage le numérique pour mieux promouvoir les différents territoires touristiques. De plus, des opérations visant à promouvoir le tourisme interne sont au menu. «Toutes ces actions n’auraient aucun impact si l’ensemble de la profession n’est pas fédérée autour d’un seul objectif : œuvrer pour l’intérêt général de la destination», estime un sage du secteur de l’hôtellerie. Pour lui, il faut surmonter les coups de force et travailler pour le bien commun. «Avec les élus et responsables locaux, nous essayons de trouver les outils nécessaires pour porter et réaliser les projets dans le cadre d’une approche pragmatique», souligne Rachid Azami, vice-président du CRT. «Le tourisme est l’affaire de tous», conclut-il.

    De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc