×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Clôture du Parlement: Les polémiques occultent le débat de fond

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5323 Le 26/07/2018 | Partager
    Boycott, retraites parlementaires... la surenchère politique amplifiée
    Une vingtaine de lois approuvées, bientôt publiées au BO
    Le gouvernement attaqué sur son «hégémonie législative»
    parlement_annee_legislative.jpg
    Les passages de Saâdeddine El Othmani devant les deux Chambres du Parlement se sont déroulés sans heurts, contrairement à son prédécesseur, même lorsqu’il a été parfois pris à parti sévèrement par les groupes de l’opposition, lui reprochant «les faibles résultats» de son équipe (Ph. Jarfi)

    Clap de fin pour l’année législative. Les présidents des deux Chambres du Parlement ont annoncé, mardi dernier, la clôture de la session d’avril. Le jour même, des séances plénières ont été tenues pour adopter une série de textes, auparavant approuvés au niveau des commissions. Pour plusieurs parlementaires, le bilan reste mitigé. Certes, une vingtaine de projets de loi ont été approuvés par les deux Chambres, dont certains ont déjà été publiés au Bulletin officiel. D’autres le seront bientôt après l’achèvement du processus législatif. Mais certains sujets polémiques n’ont pas été tranchés. Le dernier en date est celui lié à la refonte du système de retraite des parlementaires. Les groupes de la majorité et de l’opposition ne se sont pas mis d’accord pour examiner en profondeur et adopter les propositions de loi relatives à cette question. L’une d’entre elles a été élaborée par les partis de la majorité en plus de l’Istiqlal. Elle introduit de nouvelles dispositions portant sur le montant de la cotisation et surtout la définition de 65 ans comme âge légal pour pouvoir bénéficier d’une pension de retraite, contrairement au régime actuel où les parlementaires ont accès à ces mensualités dès la fin de leur mandat. La 2e proposition a été déposée par les deux députés de la FGD. Elle vise à supprimer définitivement ces pensions, la représentation parlementaire n’étant pas une fonction, selon les initiateurs de ce texte.
    Au niveau du contrôle du gouvernement, les séances mensuelles des questions des politiques publiques se sont déroulées dans une ambiance moins tendue par rapport à la législature précédente. Contrairement à Abdelilah Benkirane, Saâdeddine El Othmani a évité les confrontations avec les groupes de l’opposition. Face aux critiques des députés et des conseillers, il faisait preuve de retenue. Ces séances se sont déroulées pratiquement sans heurts. Un constat confirmé par le président de la Chambre des représentants. Habib El Malki (USFP/majorité) a insisté, dans son discours de clôture de la session, sur «l’interaction positive du gouvernement». Néanmoins, des parlementaires, issus des groupes de l’opposition, mais également de la majorité, ont déploré «l’hégémonie législative du gouvernement». Peu de propositions de loi ont réussi à passer le cap, en dépit de l’engagement de l’exécutif à se montrer plus ouvert vis-à-vis des initiatives législatives du Parlement. Sur 124 propositions déposées, seules 49 ont été examinées lors des réunions mensuelles du Conseil de gouvernement, dédiées à cette question.
    Par ailleurs, si El Othmani a rompu avec la logique de confrontation adoptée par son prédécesseur, il n’arrivait pas à convaincre lors de ses interventions au Parlement. Le chef de gouvernement a été interpellé sur des dossiers stratégiques, comme la lutte contre le chômage, la relance économique ou la poursuite de la réforme des régimes de retraite. L’opposition a régulièrement déploré le recours aux déclarations de bonnes intentions qui, souvent, n’aboutissent pas à des réalisations concrètes.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc