×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Théâtre: Les grands classiques dépoussiérés façon stand-up

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5239 Le 28/03/2018 | Partager
    La comédie à succès «La grande évasion» le 6 avril au Mégarama
    Paul Séré, Booder et Wahid sur scène
    Corneille et Shakespeare revisités avec humour et fantaisie
    theatre-la-grande-evasion-039.jpg

    Les amateurs de franche rigolade seront ravis. La comédie à succès «La grande évasion» débarque le 6 avril prochain au Mégarama. Une œuvre à mi-chemin entre le one-man-show et la pièce de théâtre qui met en scène les humoristes de renom Paul Séré, Booder et Wahid (Ph.Top Event Productions)

    Redécouvrir les classiques du théâtre sous l’angle de la dérision et du rire. C’est l’expérience particulièrement drôle que propose la comédie «La grande évasion» avec les humoristes Paul Séré, Booder et Wahid qui sera jouée le 6 avril prochain au Mégarama de Casablanca dans le cadre de la 8e édition des théâtrales de Top Event Productions. Une pièce aux allures de one-man-show à la fois désopilante et survitaminée qui insiste sur le rôle de la culture pour éviter la marginalisation.

    Pitch: Pour obtenir une remise de peine, trois détenus partageant la même cellule et que tout oppose décident de monter une pièce de théâtre pour la jouer devant le ministre de la Justice bientôt en visite dans leur prison. Enchaînant répétitions foireuses et  tentatives ratées, les compères finiront par nouer une complicité inattendue et à s’échapper physiquement, mais surtout intellectuellement.

    Une pièce au rythme effréné et sans temps mort qui divertit tout en poussant le spectateur à s’interroger sur le rôle crucial de la lecture et du théâtre dans un contexte marqué par l’exclusion sociale. L’œuvre vise ainsi à sensibiliser le public à l’importance d’acquérir un bagage culturel, solide, moyen de se frayer une place au cœur de la société d’aujourd’hui.

    Pour y parvenir, les trois comédiens bousculent les codes du théâtre traditionnel et recourent à des ficelles comiques modernes habituellement présentes dans les one-man-show.  D’Alexandre Dumas à Corneille, sans oublier Shakespeare, ils passent en revue tous les grands auteurs et revisitent leurs pièces avec panache et humour.

    Les textes des grands classiques sont ainsi remis au goût du jour à coup de vannes salaces, de fantaisies postmodernes et d’une bonne dose d’autodérision. Booder parvient même à endosser plusieurs rôles de femme - devenant tour à tour Juliette de «Roméo et Juliette» et la fille de l’Avare - ne manquant pas de provoquer l’hilarité des spectateurs.

    Aux commandes de cette comédie, Youssef Bouchikhi qui dirige un trio d’acteurs à la fois complice et dynamique sur scène. L’humoriste franco-marocain Booder s’est allié à Paul Séré et Wahid -des vétérans du Jamel Comedy Club- dans un show qui s’inspire  d’un programme brésilien de rédemption par la lecture conçu en 2012 pour favoriser la réinsertion des détenus.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc