×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Logistique: Le géant Rhenus étend ses activités au Maroc

    Par Safall FALL | Edition N°:4951 Le 01/02/2017 | Partager
    Un partenariat avec la CCCM pour 2 plateformes à Casablanca et Tanger
    100 millions de DH, l’investissement global
    logistique_rhenus_051.jpg

    Installé à Tanger depuis 2015, le Maroc est le premier pays d’implantation de Rhenus Logistics en Afrique. Elle y développe des services logistiques spécialisés dans plusieurs secteurs (Industries manufacturière, automobile, textile et pharmaceutique) (Ph. Rhenus Logistics)

    Au moment où le commerce international cherche un nouveau souffle, la logistique fait de la résistance au Maroc. La Compagnie commerciale charbonnière et maritime (CCCM), filiale du groupe Safari, lance, demain jeudi 2 février, sa première plateforme logistique pour l’entreposage et le dédouanement (Mead) à Tit Mellil, en périphérie casablancaise. La firme marocaine s’associe sur ce projet avec le géant européen de la logistique, Rhenus Logistics, présent au Maroc depuis 2015 via sa branche Freight logistics. En fait, un partenariat établi en avril dernier entre les deux entreprises, prévoit la réalisation de deux plateformes logistiques à Casablanca et à Tanger.

    Le premier site, à Tit Mellil, a nécessité un investissement de 55 millions de DH.  La plateforme s’étend sur une emprise foncière de 27.000 m² et est développée en deux tranches. Une première tranche d’une capacité de stockage sous-douane de 3.500 m² sera d’abord mise en opération. La seconde, quant à elle, «est prévue pour l’année 2018 avec une capacité de stockage supplémentaire de 6.000 m²», selon le management de la CCCM.  A Tanger, la compagnie marocaine lancera dans la foulée, au cours de cette même année, l’exploitation de sa seconde plateforme, implantée au sein de Tanger Free Zone (TFZ). Elle sera opérationnelle sur une superficie de 10.400 m² et comprendra 4.000 m² d’entrepôts, ainsi que 12 postes à quai.

    Le tout pour un investissement de 45 millions de DH. «Ces plateformes seront construites aux normes européennes et seront gérées par le même système d’information que celui exploité par Rhenus Logistics», explique-t-on auprès de la CCCM. Dans ce partenariat, le groupe allemand apporte principalement son expertise dans la logistique contractuelle, du fret, et de la logistique portuaire. Rhenus Logistics développe des solutions intégrales sur mesure exploitées par un réseau de 500 sites dans plus de 40 pays dans le monde.

    «La première convention au Maroc donnant naissance aux Mead date de février 2000. La création de ces magasins s’inscrit dans le cadre de l’adaptation des procédures douanières à l’évolution du commerce international, au développement de la logistique des transports internationaux, et à la nécessité de décongestionner les ports et aéroports», est-il rappelé auprès des promoteurs du projet. L’objectif était effectivement, sur le terrain, d’améliorer la fluidité dans le processus de dédouanement. Ce qui permet aux entreprises de  réduire les coûts de transaction et d’améliorer, en conséquence, leur compétitivité. Aujourd’hui, plus d’un tiers des flux du commerce extérieur du Royaume transite par ces plateformes.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc