×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès redonne le sourire aux enfants malades

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4910 Le 02/12/2016 | Partager
    L’association l’Avenir mobilise les artistes en faveur des enfants cancéreux
    El Fad, Zâimi, Benmoussa…en têtes d’affiche

    Un week-end sous le signe de la solidarité et la sensibilisation au cancer infantile. C’est ce qui est prévu par l’Association «l’Avenir, des parents et amis des enfants atteints de cancer», les 2 et 3 décembre. Ainsi, des artistes marocains et étrangers sont attendus, au complexe culturel Al Houria à Fès où ils présenteront pour la première fois une comédie de Samir Talhaoui, intitulée «mariage arrangé» et «l’invité de dernière minute» (Dayf El Ghafla). Ce 2e spectacle réunira les comédiens Adil Abatrab, Meriem Zâimi, Fadila Benmoussa et Saïd Aît Baha. Mais, la présentation la plus attendue est celle du gala de «Hassan El Fad ou Rba3tou», prévue le 14 décembre en avant première au Mégarama à Fès. A noter que le groupe Eco-médias est partenaire de ces trois évènements à travers ses quotidiens L’Economiste et Assabah et Atlantic radio. Invité par l’association l’Avenir, les artistes qui se produiront le feront à titre gracieux et les recettes de leurs soirées serviront à subvenir aux besoins des enfants atteints du cancer. «Leur présence au spectacle de Fès encouragerait la levée de fonds de notre association», estime Mehdi Belkhayat, président de l’Avenir Fès. Selon lui, ces manifestations culturelles, comme d’autres essentiellement artistiques et religieuses organisées par l’ONG, ont pour objectif de faciliter l’accès aux soins pour les enfants malades de la région, les sensibiliser au cancer infantile et pouvoir prendre en charge un contingent plus important. A noter que l’Avenir Fès s’occupe déjà du traitement de plus de 400 enfants. «L’apport du CHU Hassan II de Fès et de l’unité d’oncologie pédiatrique est considérable. Grâce à ce partenariat et à l’appui de Khalid Aït Taleb, le directeur du CHU et son personnel, tous les enfants issus de familles nécessiteuses sont soignés gratuitement». Pour rappel, le bureau régional de l’association «Avenir» a été créé le 14 février 2008. Il est le prolongement de l’association mère créée en 1986 sous la présidence d’honneur de la Princesse Lalla Meryem. L’association l’avenir est déclarée d’utilité publique en 1995. L’objectif de l’ONG est de faire soigner les enfants malades de la région au CHU de Fès pour éviter les déplacements à Rabat, motif de découragement et d’abandon de soins par les parents souvent issus de milieux défavorisés. Ainsi, l’Avenir assure le suivi des enfants malades hospitalisés ou en hôpital de jour et le soutien aux familles que ce soit sur le plan psychologique ou pécuniaire. «Ensemble, nous cherchons les meilleurs moyens de soulager ces enfants soit en soutien psychologique soit en pourvoyant rapidement aux besoins lorsque le CHU en manque», expliquent les responsables de l’ONG.

    Univers convivial

    La maison de l’enfant destinée à accueillir l’ensemble des enfants hospitalisés de longue durée pour des activités pédagogiques et ludiques, sise au CHU de Fès, est fin prête. Pour rappel, la pose de la première pierre pour la construction de cet établissement, réalisé par la Fondation Mohammed VI, a été donnée par le Souverain en mars 2013. L’objectif étant d’aider les enfants hospitalisés à traverser au mieux l’épreuve de la maladie. Cette maison proposera à ces jeunes des activités multiples dans un univers convivial et rassurant afin de les initier à une démarche artistique, développer l’imagination et le sens créatif. Le but n’est autre qu’assurer une éducation en vue d’un retour à l’école après la maladie, souhaite le responsable de l’Avenir.

    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc