×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Environnement : Coup de pouce au parc national d’Al Hoceïma

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4910 Le 02/12/2016 | Partager
    Un don d’une association française avec comme bailleurs Monaco et Leonardo DiCaprio
    Objectif, protéger une des plus grandes richesses du Maroc en faune et flore
    Le projet est géré en participation avec le Haut-commissariat aux eaux et forêts
    environnement_al_houceiam_010.jpg

    Une particularité des côtes du parc national, la présence simultanée de 3 espèces de dauphins: dauphin commun, dauphin bleu et blanc et grand dauphin, un fait remarquable en Méditerranée (Ph. instantsvoyages)

    Bouffée d'oxygène pour le parc national d’Al Hoceima. L’Association pour le financement durable des aires marines protégées de la Méditerranée (M2PA) vient de lui allouer sa première subvention. Un premier chèque de 30.000 euros (environ 330.000 DH) a été versé à l’ONG Agir («Association de gestion intégrée des ressources»), qui contribue à la gestion durable du Parc national d’Al Hoceïma. Ce dernier est géré dans le cadre d’un projet participatif avec le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. L’annonce a été faite par Xavier Sticker, président de la M2PA et l'ambassadeur français délégué à l’environnement dans le cadre du second forum des Aires marines protégées (AMP) de la Méditerranée. Ce dernier s’est déroulé à Tanger en début de semaine. Il est organisé par la MedPAN, réseau des gestionnaires d’aires marines protégées en Méditerranée et le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification.
    Bordé au nord par la Méditerranée et au sud par la route nationale N16, le parc national d’Al Hoceïma s'étend sur une superficie de 47.000 hectares qui englobe une partie terrestre, le massif de Bokkoya et une partie située en mer. Ce périmètre offre une flore et une faune des plus riches, englobant les sites côtiers les mieux préservés de la côte nord marocaine. Le parc présente un intérêt ornithologique particulier: 69 espèces d'oiseaux y sont dénombrées, dont spécifiquement une des plus grandes concentrations mondiales de Balbuzard pêcheur. Il offre également abri à des espèces très rares telles que le phoque moine et le goéland d'Audouin. On y trouve aussi de nombreux groupes marins tels les cnidaires, les annélides, les mollusques, les crustacés, les échinodermes, les poissons, les reptiles, les oiseaux et les mammifères marins.
    A noter que M2PA est une initiative lancée par la France, Monaco, la Tunisie et la Fondation prince Albert II de Monaco. Elle a été depuis rejointe par le Maroc, l'Albanie et quatre organisations régionales. M2PA développe un fonds fiduciaire qui a déjà recueilli des contributions financières du gouvernement de la Principauté de Monaco et, plus récemment, de nouveaux donateurs tels que la fondation Leonardo DiCaprio, le Zoo de Bâle et le Musée océanographique de Monaco.
    De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc